Climat des affaires : le Togo, terre d’accueil des investisseurs

0
61

La destination Togo, un attrait pour les investisseurs. Tel un leitmotiv, ce bout de phrase résonne dans la tête des dirigeants. Ils se sont engagés à faire du pays un creuset favorable pour les investisseurs. Toiletté et harmonisé, le climat des affaires s’est relooké. Depuis 2019, le Togo est décoré premier pays réformateur en Afrique et troisième au monde. Trois années plus tard, une nouvelle distinction est ajoutée à l’armoire à trophées.

Le Togo a obtenu 3,4 points sur 05 en 2021, selon le Conseil des investisseurs français en Afrique (Cian) qui a publié en mars 2022 son baromètre sur l’amélioration du climat des affaires. En 2020, le pays avait enregistré 2,8 points et était leader dans la sous-région.

Naissance massive des entreprises

13 777, c’est le nombre d’entreprises créées en 2021, contre 12 592 en 2020. Dans le lot, 11 665 entreprises ont été mises en place par des nationaux. 3 721 des 11 665 sociétés créées sont portées par des femmes, comparé à 3 426 en 2020.

Ces progrès sont des reflets d’une population d’investisseurs séduite par le climat des affaires du Togo. En 2021, 11 248 micro-entreprises ont été mises en place, contre 9 400 en 2020. A leur tour, ces micro-entreprises ont favorisé la création de plus de 26 000 emplois pour les jeunes. L’installation d’entreprises ne souffre d’aucune lourdeur administrative.

En moins de 05 heures, il est tout à fait possible de créer son entreprise et en toute légalité. Cette forme du e-entreprise permet aux ressortissants togolais, de la CEDEAO et autres étrangers de s’enregistrer en tant qu’entreprise. Elle facilite les formalités administratives aux opérateurs et investisseurs venus des quatre côtés du monde.

Le Togo, une terre d’investissements

Tant pour les citoyens que les étrangers, investir au Togo est devenu un risque à prendre à tout prix. Les Investissements directs étrangers (IDE) dans l’économie togolaise sont passés de 191 milliards en 2019 à 352,5 milliards de francs CFA en 2020, soit une croissance de 85%.

En réalité, la Plateforme industrielle d’Adétikopé (PIA) inaugurée en 2020, l’ouverture du premier data center au Togo, la construction de la centrale solaire photovoltaïque de Blitta, la mise en service de la centrale Kékéli Efficient Power, etc. constituent de véritables opportunités pour les investisseurs étrangers, désireux d’accéder au marché africain. Ce sont également des leviers de création d’emplois pour les Togolais.

La Rédaction

Visitez nous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here