La création d’entreprises évolue à un rythme soutenu au Togo

0
31

Les entreprises pullulent sur le territoire togolais avec des jeunes et femmes engagés sur la voie de l’auto-emploi. Grâce à la pluralité des appuis institutionnels, le chômage s’étiole et les populations, longtemps restées inactives en dépit de leur potentiel, tournent le dos à la précarité et au manque de moyens financiers nécessaires pour se prendre en charge et subvenir aux besoins de la famille.

Au troisième trimestre de 2021, 3 495 nouvelles sociétés ont été ouvertes au Togo, malgré un contexte sanitaire quelque peu enclin à l’amélioration des affaires. Selon les données communiquées par le Centre de formalités des entreprises (CFE), le nombre d’entreprises déclarées est respectivement de 1 145 en juillet, 1 257 en août et 1 093 en septembre. 

Par rapport au nombre de sociétés créées (3 224) au deuxième trimestre, ce chiffre représente une hausse de 8,4%. 86% (3 035) des 3 495 entreprises ont été l’œuvre des Togolais. 460 parmi elles, soit 14% des entités, ont été créées par des étrangers. Le record du nombre d’entreprises créées dans une année est de 12 500, en 2020. Depuis le 1er janvier 2021, le pays a enregistré près de 11 000 entreprises, ce qui laisse présager un nouveau record d’ici la fin de l’année. A la date du 02 novembre 2021 à midi, le nombre total d’entreprises enregistrées par le CFE s’établit à 107166. 117 sociétés ont déjà été créées dans le mois, seulement en deux jours.

Accompagnement

Si les entrepreneurs ont maintenant le vent en poupe, c’est en partie grâce à la solidarité des dirigeants qui ne font pas d’économies lorsque le bien-être des citoyens est en jeu. Pour preuve, un montant de 178 milliards de francs CFA a été dépensé ces dernières années pour soutenir l’entrepreneuriat des jeunes, à travers des programmes et projets nationaux. Par ailleurs, de 05 milliards de francs CFA en moyenne en 2013 et 2014, les ressources réservées à l’emploi et l’employabilité des jeunes sont montées à 15 milliards en 2018, soit le triple.

Une mesure d’attribution d’une part des marchés publics aux entrepreneurs est en vigueur depuis 2018. Au début, lorsque la part était de 20%, elle a permis d’accorder 12 milliards de francs CFA aux jeunes, puis 30 milliards lorsqu’elle est passée à 25% en 2019, sur instruction du chef de l’Etat. De 2012 à ce jour, les frais de création d’entreprise ont été réduits de 90% (262 000 à 30 000 francs) ; il ne faut dorénavant que quelques heures pour créer une entreprise sans oublier la suppression des droits d’enregistrement et de timbres à la création d’entreprise, la gratuité de la publication des annonces légales sur le site web du CFE, la digitalisation totale des procédures de création des Sarl, etc.

La Rédaction

Visitez nous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here