Couverture médicale universelle : Une option du Togo dans sa marche vers le développement et l’inclusion sociale

0
26

Le Togo priorise le secteur de la santé parce qu’il  ambitionne  renforcer sa croissance économique. La dynamique de modernisation du système sanitaire repose sur le recrutement et la formation des agents, la mise en œuvre des plans variés de développement sanitaire, l’accroissement du nombre d’infrastructures : dispensaires, centres médico-sociaux, centres hospitaliers régionaux et préfectoraux, unités de soins périphériques… Outre les moyens déjà notables, le pays a fait un grand pas supplémentaire vers la couverture médicale universelle.

Image du lancement de la couverture santé universelle par le Premier Ministre Victoire Dogbé

Le gouvernement  est préoccupé par le bien-être des citoyens qui constituent le capital humain indispensable pour construire une nation forte et émergente. Un projet dénommé Services de santé essentiels de qualité pour la couverture sanitaire universelle (SSEQCU) a été lancé en fin octobre 2021, financé à 39,5 milliards de francs CFA. Il permettra de prendre convenablement en charge les enfants, les femmes et les populations vulnérables, à des coûts très réduits.

Un projet de développement et d’inclusion sociale

Le nouveau projet sera étendu à toutes les régions, avec une couverture de 60% de la population. Il facilitera le rapprochement des infrastructures sanitaires vers les citoyens et la mise à leur disposition des ressources humaines de qualité. Les dirigeants escomptent que le mécanisme facilite la construction de 200 nouvelles installations sanitaires de niveau primaire ; la réhabilitation de 300 centres de santé, le déploiement de 4 000 employés nouvellement formés ; l’amélioration de l’accès des populations aux médicaments.

La couverture médicale universelle englobe le projet de l’assurance maladie universelle. Comme d’autres initiatives gouvernementales (le Registre social unique, le programme d’accompagnement de la femme enceinte et du nouveau-né “Wezou”, etc.), le SSEQCU participera au renforcement de l’inclusion et du développement social.

Acquis

Une protection sociale est déjà offerte aux agents publics et assimilés par l’Institut national d’assurance maladie du Togo (Inam). En outre, il existe aujourd’hui des programmes salutaires comme School Assur, les cliniques mobiles, la contractualisation des hôpitaux, le subventionnement de la césarienne, les campagnes nationales de lutte contre les maladies tropicales… qui maintiennent en bonne santé les foyers. En matière de ressources humaines compétentes, sur environ 50 000 fonctionnaires, le secteur de la santé occupe plus de 18 000 agents dont les conditions de vie et de travail s’améliorent d’année en année.

Reporterdafrique

Visitez nous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here