Crise à Mèche Amina : En tant que délégués, nous sommes prêts à collaborer en toute humilité avec l’employeur “Esther Aladjo”

0
53

Une brouille perdure à la société Mèche Amina depuis le 06 septembre dernier au Togo. Des ouvriers sont mis à la porte pour avoir observé une grève en demandant le respect des textes à l’employeur relativement au code du travail en vigueur dans le pays. A en croire les délégués, la crise était observée pour réclamer de meilleures conditions de vie et de travail face à des irrégularités qui ne font que perdurer au sein de Mèche Amina. Cette situation qui n’a pas laissé les pouvoirs publics indifférents semble tourner en défaveur des délégués du personnel de cette société de la zone franche togolaise.

Selon les informations en notre possession, une mise à pieds à titre conservatoire de 30 jours avait déjà été notifiée à 22 délégués du personnel. Au fil des jours, ces derniers ont vu leur situation s’aggravée par le fait qu’une lettre de démission leur a été demandée par une autorité togolaise pour le compte de l’employeur.

En conférence de presse mardi 12 octobre 2021 à Lomé, les 22 délégués ont manifesté leur intention de collaborer avec l’employer pour trouver une issue à une crise qui risque d’agrandir le nombre de chômeurs au Togo.

« Notre souhait est que tous les ouvriers reprennent normalement le travail y compris nous-mêmes et en tant que délégués, nous sommes prêts  à collaborer en toute humilité avec l’employeur pour que tous les ouvriers reprennent service », a partagé EstherAladjo, délégué du personnel de Mèche Amina

Il faut noter que dans cette affaire de licenciement à Mèche Amina, 3 000 ouvriers sont mis à la porte. Les motifs de grèves à l’origine de cette situation restent la réclamation de meilleures conditions de travail dont le contrat de travail entre autres. Pendant ce temps, les portes de la société Mèche Amina restent fermées jusqu’à nouvelle ordre.

Reporterdafrique

 

Visitez nous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here