Togo : Lutte contre le tabagisme en milieux scolaires, la Croix bleue du Togo forme des enseignants

0
100

La lutte engagée depuis quelques années déjà contre la consommation de substances psychoactives et leurs addictions  ne faiblit pas à la croix bleue du Togo. A la quête de stratégies fiables pour barrer la voie à l’usage de drogues, cette organisation de la société civile togolaise  multiplie des actions sur  le terrain pour atteindre ses objectifs notamment en milieux scolaires. Mercredi, 22 septembre 2021, plusieurs dizaines d’enseignants du primaire et du secondaire ont été formés sur le développement  de compétences de vie courante.

Photo: Les enseignants participants avec la croix bleue

Selon une étude menée par les équipes de la croix bleue auprès des élèves de quelques établissements scolaires en 2018, 75% des élèves interrogés consomment de l’alcool et autres substances psychoactives dont notamment la Narguile, le tramadol, le cannabis et la Chicha. Sur un total de 100 élèves consommateurs interrogés, 48% sont des filles et 52% sont des garçons. Le plus inquiétant est que 78% de ces effectifs ignorent les conséquences néfastes de la consommation de ces substances.

Pour la croix bleu du Togo, cette situation en milieux scolaire est plus qu’inquiétante et mérite l’attention des parents et enseignants. La voix de solution aux yeux de la croix reste le développent de compétences de vie courantes  dans les rangs de ces apprenant appelés à être la relève de demain. Et pour faire passer le message les enseignants restent un des maillons essentiels.

C’est ce qui justifie cette formation à l’endroit des enseignants de Lomé. A en croire les initiateurs, le développement des compétences de vie courante doit faire partie intégrante des programmes d’enseignement au Togo.

A travers cette action, la Croix Bleue compte aider les enseignants à avoir les techniques qui pourront permettre aux élèves d’être résilients aux tentatives de consommation de substances psychoactives qu’ils utilisent pour se droguer aux parfois aux heures de cours.

« Notre but est que ces enseignants soient en mesure de mener la lutte au niveau de leurs classes. Nous sommes surpris de l’engouement que ces enseignants ont manifesté sur le sujet. Le but ultime de la croix bleue du Togo dans l’implémentation de ces projets en milieux scolaires est qu’en fin de compte, les institutions en charge de l’Enseignement nationale puissent s’approprier du programme et former des professeurs en la matière pour pouvoir divulguer le message à travers toutes les écoles du  Togo », déclaré Isidore Ayaovi Motchon, Coordonateur de la croix bleue du Togo.

Reporterdafrique

 

Visitez nous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here