Global Trade: Des victimes au bord du désarroi appellent le gouvernement au secours

0
185
Photo: Quelques uns des manifestants samedi à Lomé

Au Togo, la vague de revendications se poursuit dans les rangs des investisseurs de Global Trade corporation. La controversée société de placement d’argent est au cœur d’une série de réclamations venant d’investisseurs togolais qui se considèrent comme des victimes d’une escroquerie qui ne dit pas son nom. Samedi, ils étaient plusieurs dizaines à se rassembler devant le siège  de Global Trade à Lomé pour manifester leur ras-le-bol demandant au gouvernement d’intervenir en leur faveur pour le retour de leurs capitaux investis à Global Trade.

En effet, le gouvernement togolais avait déjà intimé l’ordre à de telles sociétés  opérant sur le territoire de rembourser les capitaux aux ayants droit, mais depuis plusieurs mois, ceux de Global triade disent n’avoir rien perçu à ce jour. Devant la lourdeur des difficultés quotidiennes notamment financières, ceux-ci ont décidé de briser le silence pour se faire entendre.

Samedi 21 août 20121, le siège de global Trade à Lomé était le théâtre d’une manifestation d’humeur venant de ceux qui se considèrent comme victimes d’une arnaque  de la part de Gislain Awaga le DG de Global Trade et ses collaborateurs.

Interrogés, les manifestants expliquent avoir investi plusieurs millions à Global Trade sur promesse de toucher un pourcentage de revenus à la fin de chaque mois. Chose qui ne s’est jamais réalisée pour certains. Plus inquiétant, quand  ces derniers tentent de joindre Gislain Awaga et ses collaborateurs, ils sont inaccessibles. Devant l’impatience des investisseurs qui retiennent leur souffle depuis près d’une année espérant un éventuel remboursement,  les jours passent pour laisser place à des mois qui à leurs tour risquent de donner naissance à des années rendant la vie dure à ces pauvres citoyens qui en réalité ne cherchaient qu’à investir.

« Nous sommes dépassés et nous sommes sortis pour nous faire entendre parce que nous avons investi plusieurs millions ici, jusqu’à présent nous n’avons pas de suite. Quand nous tentons de joindre les premiers responsables de Global Trade ils sont inaccessibles alors qu’on nous avait promis de toucher un pourcentage à la fin de chaque moi après notre investissement », nous a confié un des manifestants avant de poursuivre. «Des gens ont déserté leur propre maison parce que les banques les recherchent pour rembourser les prêts qu’ils ont fait, d’autres sont malades et n’ont pas de moyen pour se soigner, d’autre encore ont leur enfant à la maison depuis plusieurs mois parce qu’ils n’ont pas les moyens pour payer leurs scolarité. Nous ne voulons plus qu’ils nous payent des dédommagements mais nous demandons juste de nous retourner nos capitaux pour aller rembourser nos créanciers, nous supplions le gouvernement de nous aider à régler ce problème dans un délai raisonnable ».

Reporterdafrique

 

 

Visitez nous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here