Togo: faire du Pradeb, un véritable catalyseur du développement à la base

0
21

Le Pradeb a été lancé en avril 2013 au Togo. Doté d’une Dans son processus d’amélioration des moyens d’existence des populations, le Togo s’est convaincu par expérience que le développement à la base est la base du développement. Plus qu’un simple jeu de mots, c’est un constat issu d’une ribambelle d’actions socio collectives étalées dans chaque milieu pour chasser la pauvreté. Le Programme d’appui au développement à la base (Pradeb) est l’un des boucliers utilisés pour se protéger contre la pauvreté, réduire les déséquilibres sociaux et intégrer les jeunes dans la vie économique.

Enveloppe de plus de 07 milliards de francs CFA, il vise à contribuer à la réduction de la pauvreté à travers l’appui au développement à la base et la promotion de l’emploi des jeunes.

« Appui à la promotion de l’emploi des jeunes »

C’est la troisième composante du Pradeb qui renforce les capacités des jeunes entrepreneurs par la formation en élaboration de plans d’affaires, en comptabilité de base, en gestion d’entreprises, en gestion du crédit et en technique professionnelle. En outre, elle facilite l’accès des jeunes entrepreneurs aux services financiers à travers la mise en place d’une ligne de crédit auprès des institutions de microfinance.

Par-dessus tout, les bénéficiaires sont suivis et accompagnés, de la phase de l’émergence de l’idée de projet jusqu’à la consolidation en passant par la création de l’entreprise. Un budget de 2,2 milliards de francs CFA est consacré à la mise en œuvre de cette composante dont l’objectif au départ est de former en quelques années 3 750 jeunes en entrepreneuriat, créer et/ou consolider 1 500 micros entreprises de jeunes diplômés et artisans.

Résultats

Des données agrégées communiquées par les pouvoirs publics togolais révèlent que depuis sa création jusqu’en 2020, le Pradeb a formé 3 402 personnes, financé 1 202 jeunes et créé 3 606 emplois. Plus de 02 milliards de francs CFA ont été investis dans la formation et le financement des micro entrepreneurs. 1,8 milliards de francs CFA de financement a été octroyé. Dans le compte du programme, plus de 840 millions de francs ont été consacrés à l’artisanat, 268 millions au commerce, 160 millions aux services, 81,5 millions à l’agriculture.

De 2011 à ce jour, le développement à la base (éducation, santé, alimentation, activités génératrices de revenus, infrastructures socio collectives, transferts monétaires…) a coûté 100 milliards de francs CFA à l’Agence nationale d’appui au développement à la base (Anadeb), institution chargée d’exécuter les projets sociaux sur le territoire.

La Rédaction

Visitez nous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here