MIFA : Des résultats probants pour le secteur agricole

0
38

L’agriculture est un moteur de croissance et de développement social inclusif. Au Togo, elle nourrit son homme, ce qui motive les dirigeants à créer davantage les conditions idéales pour le rayonnement du secteur, synonyme d’amélioration des conditions de vie des acteurs. Le Mécanisme incitatif de financement agricole fondé sur le partage de risques (Mifa) est né de cette volonté. Trois (03) ans après la création de ce puissant outil d’appui à une agro-industrie durable et évolutive dotée de capacités adéquates, la productivité, l’accessibilité des intrants, le degré de modernisation, le nombre d’emplois et de richesse, les revenus des travailleurs, etc. se sont rapidement accrus.

Le Mifa a été lancé pour augmenter le volume du financement alloué au secteur agricole ; éviter la fragmentation des chaînes de valeur agricole ; promouvoir les produits financiers et assuranciels innovants et adaptés au secteur ; fournir une assistance technique aux institutions financières et aux PME/PMI; réduire le coût d’emprunt pour les producteurs. Il permet à l’Etat et à ses partenaires de se porter garants auprès des banques afin que celles-ci acceptent d’accorder des financements aux exploitants agricoles.

Le Mifa, la clé du financement

De juin 2018 à juin 2021, le mécanisme a transformé remarquablement l’agriculture. Près de 150 000 acteurs ont été appuyés par une dizaine de banques et institutions financières. Plus de 165 000 emplois directs et indirects ont été créés grâce à la structuration des coopératives agricoles et l’accompagnement des entreprises de transformation agricole. En juin 2020, le Mifa avait mobilisé 26 milliards de francs CFA des 50 milliards prévus pour l’année entière.

En 2019, le niveau de financement était supérieur à 8,1 milliards, ce qui dépassait les prévisions établies à 07 milliards. Cette somme a bénéficié jadis à 76 500 producteurs qui ont amélioré leurs rendements. Puis, grâce à un partenariat signé en février 2019 entre le Togo et le Fonds international de développement agricole (Fida) dans le cadre du Projet d’appui au Mifa (ProMifa), 450 000 exploitants ont tiré profit des actions du Mifa en 2020.

Le Mifa voit grand

Entre-temps, le Mécanisme est devenu une société anonyme dotée d’un capital de 10 milliards de francs CFA. Elle mobilise les financements, organise les producteurs en coopératives, renforce leurs capacités et leur maîtrise des techniques productives, aide les petits exploitants à élaborer des plans d’affaires. Pour les années à venir, les autorités veulent rehausser encore plus le taux des crédits ou de prêts accordés aux producteurs par les banques, avoir rapidement un impact sur 01 million de personnes dans le secteur, baisser le taux d’intérêt des prêts agricoles de 15% à 7,5%…

La Rédaction

 

Visitez nous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here