Eau potable : Le confort des services de base se renforce à Kara à travers les Projets PAPV, PASSCO 2

0
104

Programme d’appui aux populations vulnérables (PAPV)

La ferveur des grands travaux se poursuit au Togo. Outre les projets PEAT2, BID-UEMOA, d’autres projets font partie d’une longue liste de réalisations de sites de fourniture d’eau potable. Parmi ces nombreux projets en continus à Kara, le Programme d’appui aux populations vulnérables (PAPV), mis en œuvre sur toute l’étendue du territoire national. Après le grand Lomé avec le nouveau château d’eau de Boka Nyékonakpoè, Agoè Adjougba et la réhabilitation du château d’eau de Bè, la région de la Kara bénéficie des châteaux d’eau modulaires.

Forage en cours de construction

Financé par le gouvernement togolais, le projet PAPV a permis la réalisation de 08 châteaux d’eaux modulaires situées dans différentes localités de la région de la Kara pour renforcer la capacité de production: a kara ville au niveau du camp Général Ameyi d’une capacité de 50 m³ mis en service ; à Kemerida (Ketao) d’une capacité de 200 m³ mis en service ; à la basse chasse (Niamtougou) d’une capacité de 100 m³ mis en service ; à Koka (Niamtougou) d’une capacité de 200 m³ mis en service.

Les châteaux d’eau modulaires se trouvent également à Défalé (Niamtougou) mis en service ; à Bassar d’une capacité de 300 m³ mis en service et à Guérin-Kouka d’une capacité de 200 m³ mis aussi en service. Le château d’eau modulaire de Kantè d’une capacité de 100 m³ est en cours, « Le forage est réalisé, le réseau d’adduction vers le réservoir est aussi réalisé. Il ne reste que l’installation de la pompe et l’énergie électrique avec des panneaux solaires vu que le site est un peu éloigné de la ville », a expliqué lors de la visite de chantier, Abou-Kerim Fataou, chef d’agence TdE Kantè.

Tous ces ouvrages ont pour objectif de favoriser l’accès à l’eau potable aux populations parce les besoins sont de plus en plus énormes et il faut des efforts supplémentaires pour les satisfaire. ” Nos remerciements au Chef de l’État, son gouvernement et tous les bailleurs de fonds qui ont permis d’avoir tous ces ouvrages. Nous promettons d’en faire un bon usage” tels ont été les mots arrachés à une dame parmi la foule venue à la rencontre de la délégation en visite.

Projet d’amélioration des conditions sanitaires en milieu scolaire et rural dans les régions des savanes et de la kara (PASSCO 2)

Le projet PASSCO 2 déjà en cours d’exécution envisage l’installation de 200 forages équipés de pompes à motricité humaine,  la réhabilitation de 100 forages existants y compris 100 latrines à construire dans les centres de santé, les établissements scolaires et dans les communautés. Faisant passer le taux de couverture à l’eau potable en milieu rural, de 77% à 85% dans la région de la Kara.

Au-delà des ouvrages d’approvisionnement en eau potable, d’hygiène et d’assainissement, le projet a prévu des activités d’information, d’éducation et de communication à l’endroit des populations afin de garantir la maitrise et la durabilité desdits ouvrages. A terme 300 000 Togolais seront bénéficiaires.

La feuille de route du gouvernement est en marche dans le secteur de l’eau. De grandes réalisations sont en cours sur toute l’étendue du territoire national pour desservir les populations en eau potable.

La Rédaction

 

Visitez nous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here