Togo : Le gouvernement veut faire de l’eau potable une denrée à portée de main

0
122

Le développement du secteur de l’eau est au cœur des politiques publiques ces dernières années au Togo notamment dans le cadre de l’accomplissement de la feuille de route 2020-2025. Pour atteindre des résultats probants, les pouvoirs publiques ont mise en œuvre des politiques de proximité en faveur des populations. L’une des grandes ambitions reste la déserte en eau potable à travers l’exécution de plusieurs projets. Ainsi, par l’entremise du département en charge des questions liées à l’eau et à l’assainissement, des efforts sont faits donnant lieux à la réalisation de plusieurs ouvrages destinés à offrir un accès facile à l’eau potable.

Vue partielle des ouvrages visités lundi

Et pour constater le bon déroulement des différents travaux démarrés au cours du second semestre de l’année 2020 sur l’ensemble du territoire pour être achevés dès fin juillet 2021, le ministère de l’eau et de l’hydraulique villageoise a entamé depuis lundi 13 juillet 2021 une tournée dans plusieurs quartiers de la capitale et ce, pendant toute une semaine. La toute première sortie à permis à l’équipe de la TDE non seulement de toucher du doigt les réalisations dans les quartiers comme Nyékonakpoè, Bè et Agoè mais aussi de sensibiliser les bénéficiaires au bon usage des ouvrages. Bien entendu, c’est dans le cadre du le projet d’urgence de renforcement de l’Alimentation en Eau Potable de la ville de Lomé que la démarche intervient pour fournir un accès à l’eau potable aux populations.

D’un coût total d’un milliard cent millions (1.100.000.000) FCFA, le projet améliorera les conditions de vie des populations, grâce à un accès durable à l’eau potable et le renforcement des capacités de gestion du secteur.

L’initiative financée par le gouvernement togolais à travers le Programme d’appui aux populations vulnérables (PAPV). Les infrastructures qui en découlent font partie d’une longue liste de réalisations de sites de fourniture d’eau à travers tout le pays en prenant en compte les zones rurales.

Trois ouvrages sont presque achevés. Il s’agit du nouveau château d’eau modulaire de Boka Nyékonakpoè d’une capacité de 500 m³ extensible à 1000 m³. Il vient renforcer la distribution et l’amélioration de la desserte en eau potable dans les zones de Kodjoviakopé, Nyékonakpoè et leurs environs. « A ce jour, l’état d’avancement est estimé à 91%. Le forage est réalisé, le réseau d’adduction vers le réservoir est également réalisé, il ne reste qu’à installer la pompe et les armoires électriques et le système de traitement au niveau du local technique pour pouvoir traiter l’eau et débuter la distribution. On a eu à faire un nouveau réseau de distribution pour raccorder aux réseaux de distribution existants. Cela couvre environ 5 000 à 7 000 personnes », a expliqué Kpandja Adoh, Directeur de la planification étude et contrôle à la TdE.

Le deuxième ouvrage est la réhabilitation de l’ancien château de Bè avec un forage déjà réalisé raccordé au château. Celui-ci  a une capacité de 3000 m³, un débit de 216 m³/h et va desservir les zones de Bè, Baguida et du Port. « C’est le renforcement de ce qui existe déjà. Le réservoir est alimenté par le réservoir de l’Université de Lomé. Il a fallu renforcer cela avec ce nouveau forage », selon Tchédré Djori, chef service production TdE au château de Bè, le taux de réalisation est de 92%.

Le nouveau château d’eau modulaire construit au sein de l’EPP Adjougba à Agoè, est le troisième ouvrage. Il est doté d’une capacité de 500 m3 extensible à 1000 m3 et va autonomiser en alimentation d’eau potable les quartiers de Kégué, Atsanvé, Houmbi, Kitidjan, Hedzranawé, etc. Avec un taux de réalisation de 99%, ce château est déjà opérationnel mais des raccordements supplémentaires sont en cours dans la zone.

Aussi, un laboratoire est-il en cours de construction au centre de production d’eau de Cacaveli (Lomé) avec le projet d’amélioration de l’alimentation en eau potable de Lomé phase 2. Il vient améliorer le système de traitement d’eau potable et le traitement des eaux usées avant leur rejet dans la nature.

Selon le directeur de la planification étude et contrôle à la TdE, sur un total de 2 501 779 habitants en 2020 dans le grand Lomé, la TdE couvre 1 526 742. Au total, 141 781 branchements d’eau sont existants à travers le Togo au premier semestre 2021.

Reporterdafrique

Visitez nous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here