Le MPL veut libérer le Togo avec une révolution dite « citoyenne »

0
164

Le Mouvement du peuple pour la liberté (MPL) ne compte pas s’associer ni participer aux prochaines élections régionales qui s’annoncent notamment avec les discussions engagées par le pouvoir en place avec certains partis politiques de l’opposition togolaise. Les dernières augmentations des prix des produits pétroliers entrainant la vie chère dans le pays, l’entêtement du pouvoir à libérer les prisonniers politiques et le musèlement de la presse sont autant de questions qui suscitent mécontentement au sein de ce parti.  

Mawuto A- Ley Koumi lisant la déclaration dimanche à Lomé

Pour cette formation politique        que dirige Mme Mawuto Koumi A- Ley, le cadre électoral en vigueur au Togo est inégal et ne joue qu’en faveur du parti au pouvoir. Devant ce constat, le MPL estiment que les togolais doivent se libérer à travers une révolution quelle appelle citoyenne.

« La roue qui conduit au changement passe inéluctablement par la révolution citoyenne, c’est à dire, un profond changement de mentalité du citoyen pour lui et pour sa collectivité qui l’emmène avec ses concitoyens, à un sursaut spontané, massif et en rang serrés comme un seul homme pour dire à ceux qui les gouvernent mal que ça suffit ! C’est cette révolution pacifique sans violence et sans effusion de sang que le MPL incarne », ont fait savoir les premiers responsables de ce parti dimanche à Lomé.

Au cours d’un conseil nation tenu par les premiers responsables, militants et sympathisants dimanche 27 juin 2021 à Lomé, cette formation politique qui dit « servir l’intérêt du peuple togolais dans la vérité » exige que le cadre électoral soit régularisé pour permettre à tous les togolais de jouir des mêmes droits en matière électoral plutôt que de laisser le parti au pouvoir prendre tout.

« Le MPL décide de ne ni participer ni s’associer de quelque manière que ce soit aux élections régionales qui s’annoncent dans les conditions qui sont celles d’aujourd’hui : le code électoral n’ayant  subi aucune réglementation, les fichiers de réformes que les députés ont bidouillé au parlement sonnant creuse comme des coquilles vides, avec à la solde du régime en place, des institutions en charge de l’organisation des élections. Les mêmes causes produisant les mêmes effets, c’est la voie toute balisée pour le parti au pouvoir qui seul détient les cartes et les distribues à sa guise », peut-on lire dans la déclaration ayant sanctionné la rencontre.  

Aussi poursuit le MPL dans sa déclaration ” Loin de nous l’intention de boycotter ces régionales pour nous mettre sur le côté bas et laisser roue libre aux parrains des élections truquées et arrangées, le MPL ne croisera pas les bras ; au contraire nous promettons d’engager bientôt la lutte pour réclamer des reformes sérieuses avant les prochains scrutin”.  

Reporterdafrique

Visitez nous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here