Projet d’opportunités d’Emploi pour les jeunes vulnérables (Ejv): Emma Flindjo a pu ouvrir son propre atelier grâce à l’ANADEB

0
201

 Le gouvernement togolais fait des effotrts pour réduir la pauvreté au sein des communautés à la base. Ceci, à travers des initiatives qui portent leurs fruits sur l’ensemble du territopire. Les bénéficiaires des ces projets citoyens  ne manquent pas de témoigner leur gratitude aux promoteurs de telles initiatives. La composante 2 du projet EJV: Appui aux Activités génératrices de revenus (Agr) vise à soutenir le démarrage ou l’extension des activités génératrices de revenus des bénéficiaires qui ont achevé avec succès le volontariat communautaire.

Emma Flindjo

Le projet EJV faisant partie intégrante de ces initiatives est initié par le Gouvernement et piloté par l’Agence nationale d’appui au développement à la base (Anadeb) financé par la Banque mondiale. Sur le plan national, 14 000 jeunes (hommes et femmes) togolais âgés de 18 à 35 ans en situation de pauvreté et ou de vulnérabilité issus de 200 villages différents bénéficient du projet EJV dans 150 cantons.

Dans les 5 préfectures de la région centrale, 2 400 jeunes issus des 34 villages sont bénéficiaires du projet EJV  et 1 926 jeunes ont été  subventionnés (bénéficiaires des AGR).

Dans la région centrale,la jeune femme Emma Flindjo, habitante de Komah 1 dans la commune Tchaoudjo 1, âgée de 31 ans, bénéficiaire du projet d’opportunités d’Emploi pour les jeunes vulnérables (Ejv). Elle dispose maintenant de son propre atelier de couture dame grâce au projet EJV

Selon ses témoignages, trois (03)ans après l’obtention de son diplôme de fin d’apprentissage de couture, elle s’est lancée dans d’autres activités pendant sept (7)ans  mais n’a toujours pas eu assez de moyens suffisants pour pouvoir ouvrir un atelier dans son cadre de formation (Couture). Elle n’avait qu’une ancienne machine avec laquelle elle faisait quelques retouches. Aujourd’hui elle a pu ouvrir son propre atelier avec deux machines à coudre et est prête à former d’autres jeunes qui veulent apprendre le métier de la couture.

En effet, après l’étape de participation au volontariat communautaire exercé dans le cadre du projet EJV dans son village natal (Tchalo) consistant à aménager les pistes, concassage de gravier et celui de la Formation en développement d’affaire (FoDA), elle a eu accès à une subvention de 60 000 francs CFA selon le processus dudit projet. Son épargne de 40 000 francs CFA mobilisé en plus de la subvention reçue lui ont permis d’ouvrir son atelier et s’acquérir une nouvelle machine à coudre.

«A travers le coaching spécifique du projet, mon activité est en pleine exploitation et aujourd’hui j’ai ajouté la vente de sac et en détail des charbons de bois. J’arrive à épargner plus de 3000 francs par semaine. Je dis un grand merci au chef de l’État Togolais à travers ANADEB pour l’effort qu’il mène pour le développement des communautés à la base sur toute l’étendue du territoire Togolaise», -telle confié.

Reporterdafrique

 

Visitez nous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here