Décennie des racines africaines: Vers une contribution plus accrue des afrodescentants répartis dans le monde

0
139

Pour son développement, le continent africain peut enfin compter sur l’union d’actions de ses fils et filles réparties dans le monde. Ceci, à travers l’œuvre du haut comité en charge de la décennie des racines africaines et de la diaspora africaine. Les bases d’une telle perspective sont jetées ce jeudi  10juin  2021 au cours d’une visioconférence dirigée par le Ministre togolais des affaires étrangères, de l’intégration régionale et des Togolais de l’extérieur,
Robert Dussey.

Photo

C’était une réunion virtuelle de consultation, de concertation et d’échange en vue de préparer la mise en place du Haut Comité de la Décennie des racines africaines et de la diaspora africaine qui a vu la participation des pays comme : L’Algérie, l’Afrique du Sud, l’Angola, le Cameroun, la Gambie, le Ghana, la Guinée Equatoriale, le Maroc, la Namibie, la Tanzanie, la Tunisie et le Togo.

La rencontre s’inscrit dans le cadre de la décision (Réf : Assembly/AU/Dec.796-812-XXXIV), prise lors du 34ème Sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union Africaine des 6 et 7 février 2021, sur proposition du Togo, qui a décrété « 2021-2031 : Décennie des racines africaines et de la diaspora africaine ».

Cette décision de l‘Union Africaine « demande au Togo, en collaboration avec la Commission, de mettre en place un Haut Comité chargé de l’Agenda 2021-2031, Décennie des racines africaines et de la Diaspora africaine et soumettre le projet de composition et de mandat du Comité pour approbation par les organes de décision ».

Les discussions ont permis aux illustres participants d’examiner et de valider les documents relatifs aux missions et à la composition du Haut Comité de la Décennie et de présenter de riches contributions en vue de concrétiser la mise en place et l’opérationnalisation du Haut Comité chargé de l’Agenda 2021-2031 de la Décennie des racines africaines et de la diaspora africaine.

Il faut noter que le « Cadre de Lomé » offre à la Commission de l’Union Africaine, ensemble avec les Etats, les organisations représentatives des diasporas et des populations de racines africaines, l’opportunité de mener des réflexions en vue de mettre en place une véritable politique et des stratégies pour mobiliser les diasporas et les communautés de racines africaines, d’une part, et un plan d’actions ambitieux devant permettre de concrétiser les retours et l’implication plus active des diasporas et des Afrodescendants dans les processus de développement du continent, d’autre part.

Une prochaine rencontre du Haut Comité de la Décennie est attendue dans les trois mois à venir.

Reporterdafrique

Visitez nous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here