Journée mondiale des océans : Edem Kokou Tengue « Nous sommes en pleine crise des océans »

0
133

L’importance des océans dans la  survie des êtres vivant sur terre n’est plus à démontrer. Selon de récentes études, de nos jours, seulement 1% des océans sont protégés, moins de 10% des océans ont été explorés, plus de 90% des 10 espèces animales les plus pêchées des océans sont en voie de disparition et prêt de 50% des espèces commerciales sont menacées par l’industrialisation de la pêche. En matière de pollution, 80% de la pollution des océans  proviennent des terres et est due aux pollutions agricoles, aux rejets de fertilisants et de pesticides aux déchets non traités et aux déchets plastiques. « Nous sommes en pleine crise des océans ! Nous prenons l’océan pour un dépotoir, l’océan reçoit beaucoup plus qu’il ne peut supporter (gaz à effet de serre, le fumier et les engrais, le plastique, la pollution pétrolière, et bien plus encore. Cela conduit à la destruction de l’écosystème marin », voilà en substance un extrait de la déclaration du ministre togolais de l’économie maritime, de la pêche et de la protection côtière mardi  8 juin à l’occasion de la célébration de la journée mondiale des océans.

Le Ministre Edem Kokou tengué

Selon des sources officielles, le Togo,  premier pays africain à se doter d’un haut conseil pour la mer, le littorale qui correspond à une bande attractive favorable à l’occupation humaine, et au développement des activités industrielles est confronté à une série de problèmes ce qui handicape la mise en place d’une gestion intégrée et durable de l’espace littorale. Cet espace qui représente 11% du territoire national est fortement menacé par l’érosion côtière entrainant un recul de 10 mètres par an mais subit également une pollution due aux rejets des eaux usées dans l’océan et à la prolifération de déchets miniers et plastiques.

Le gouvernement togolais à travers son ministre engage l’adhésion des populations du littorale dans des actions  de protection et de sauvegarde des océans. Ainsi, plusieurs actions ont permis au pays de marquer l’évènement  notamment  des campagnes de sensibilisation ainsi que  l’opération plage propre.

La journée apothéose observée ce 8 juin à Lomé après une descente dans la préfecture des lacs la veille a vu la présence  des acteurs du secteur maritime ainsi que des autorités du pays. Les principales communications ont tourné autour des thématiques liées  à une gestion durable des mers, ceci à travers le thème retenu par les Nations Unies  : « océans vie et moyen de subsistance ».

Il s’agit entre autres pour le gouvernement togolais,  d’informer les populations vivant sur son littorale sur les conséquences liées  à la pollution par les plastiques, et à la dégradation du milieu marin afin de les amener à comprendre l’intérêt à œuvrer pour la gestion durable des océans.

« Cette journée du 8 juin nous interpelle tous : Collectivités, usagers, sociétés, services techniques, ONG, association … à agir en synergie et renforcer notre partenariat en faveur de la gestion durable de notre océan et mer au niveau national. Ainsi, nous pourrons redonner  vie à nos océans, lutter contre toutes les formes de dégradation qui pèsent sur notre océan et œuvrer pour contribuer efficacement à l’atteinte des objectifs inscrits dans la feuille de route 2025 et faire de notre pays un hub logistique conformément à l’axe 1 de PND 2018-2022 », a déclaré le ministre Tengue de l’économie maritime.

Il faut aussi noter que des lots d’équipements de lutte contre l’insalubrité des plages  ont été attribués aux usagers de la mer pour les amener à adopter les bonnes pratiques et des comportements éco responsables sur la plage.

Reporterdafrique

Visitez nous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here