Forum Harmattan acte III : La CEJUS poursuit sa lutte contre les trafiquants de migrants

0
34

La Clinique d’Expertise Juridique et Sociale (CEJUS) veut aider à une prise de conscience collective relativement aux enjeux de migrations ainsi que ses corrélations avec d’autres notions connexes notamment la traite des êtres humains et le développement durable dans le monde surtout  en Afrique de l’ouest. Cette volonté a poussé les premiers responsables de cette organisation de le société civile togolaise à initier en 2018 un cadre de réflexions et de proposition de solutions dénommé “Forum Harmattan”. Après la tenue de deux premières éditions qui se sont soldées par des réussites à en croire les initiateurs, une troisième édition se profile à l’horizon.

Dieudonné Kossi, vendredi à Lomé

Du 17 au 19 novembre 2021, se déroulera la troisième édition du forum harmattan coorganisée avec la faculté de droit de l’université de Lomé dans la capitale togolaise dans le strict respect des contraintes imposées par la crise sanitaire du coronavirus. L’évènement qui a été lancé vendredi 30 avril 2021 à Lomé au cours d’une conférence de presse regroupera des chercheurs d’universités, des représentants d’institutions, des étudiants de divers pays d’Afrique et du reste du monde.

Pendant les trois jours, ces intellectuels plancheront sur la thématique « migration, traite des humains et développement durable ».  Les organisateurs justifient le choix de ce thème par « le durcissement des politiques d’immigration qui limitent les possibilités d’immigration légale aidant les passeurs et trafiquants d’êtres humains dans leurs manœuvres à travers le monde ».

Il s’agit donc pour la CEJUS dans une optique de développement durable à travers cette troisième édition du forum de pousser la Réflexion en vue d’aider à la définition de stratégies d’une lutte concertée et synergique contre la traite des êtres humains et le trafic illicite des migrants dans l’espace communautaire de la CEDEAO.

« La CEJUS en collaboration avec la faculté de droit voudrait mettre l’accent sur cette question qui de plus doit faire l’objet de réflexion-action non seulement dans notre pays mais également dans l’espace CEDEAO et bien au-delà pour que des changements de mentalité qui puissent donner lieu à des politiques migratoires plus protectrices », a partagé Dieudonné Kossi, Directeur Exécutif de la CEJUS.

Reporterdafrique

Visitez nous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here