Le projet PDRD mis en exécution pour 4 000 emplois dans le canton de Djagblé

0
168

Dans sa politique de développement et de lutte sans relâche contre la pauvreté, le Togo s’adosse raisonnablement sur la relance durable du secteur agricole. Et pour cause, l’agriculture représente 40% du Produit intérieur brut (PIB) national. Le Projet de développement rural de la plaine de Djagblé (PDRD) a été pensé pour revigorer la production vivrière, remédier à l’insuffisance alimentaire, permettre aux habitants de vivre décemment de leur travail et créer des emplois supplémentaires.

Illustration

Les travaux d’aménagement du périmètre hydroagricole du Projet de développement rural de la plaine de Djagblé sont achevés à plus de 96%. Ceux-ci ont été lancés il y a 36 mois, 03 ans après le lancement du PDRD en février 2015. Le site a une superficie de 340 hectares qui sont destinés à la promotion de la production du riz, des cultures maraîchères et la pisciculture. A l’état actuel des choses, les travaux restants concernent principalement le renforcement du barrage par des roches ; la latérisation de la digue de protection ; la construction du canal tertiaire long de 1,5 km. Par ailleurs, le périmètre est déjà mis en valeur. 104 hectares déjà aménagés sont progressivement répartis aux coopératives et les premiers travaux agricoles débuteront incessamment.

Un projet à la rescousse des populations de Djagblé

Les résultats escomptés par ce projet évalué à 9,6 milliards de francs CFA sont multiformes : garantir l’autosuffisance alimentaire ; lutter contre la pauvreté à travers l’amélioration des conditions de vie et des revenus des populations rurales de la zone de Djagblé ; développer et diversifier les cultures vivrières avec une attention particulière pour le riz. A terme, l’initiative générera plus de 4 000 emplois directs et indirects, réduira le taux de pauvreté dans la localité de 67 à 40%. De surcroît, elle dotera le canton de Djagblé et ses environs d’infrastructures socioéconomiques de base, rehaussera l’accès à l’eau potable pour les 08 villages de la zone.

Le PDRD ratisse large

Outre les retombées agricoles, le PDRD déploie ses ailes dans les domaines de la santé, l’éducation, l’eau et l’environnement. Le projet est hautement bénéfique pour les villages de la zone. En 2020, beaucoup de réalisations étaient déjà perceptibles notamment le désenclavement et l’aménagement des pistes, la réalisation d’une mini adduction d’eau, 03 bâtiments pour 11 salles de classe, 03 bâtiments à 03 salles de classe et 06 blocs Ecosan. Le gouvernement a également prévu de mettre à la disposition des agriculteurs du canton, des intrants et des semences certifiées, des équipements agricoles, des crédits en privilégiant les femmes et les jeunes travailleurs.

La Rédaction

Visitez nous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here