EJV : 9 000 jeunes togolais subventionnés en 2020

0
97

Pour que le développement communautaire soit inclusif, résistant, bénéfique et durable, il doit nécessairement être l’œuvre des communautés elles-mêmes, sous un regard attentif des pouvoirs publics. Parmi le cocktail d’initiatives de grande valeur économique et sociale proposées par l’Etat togolais, le projet d’opportunités d’Emploi pour les jeunes vulnérables (EJV) apporte un soutien indéfectible à la jeunesse vaillante. Il améliore l’accès aux services de base sur le plan national, réduit par tous les moyens la pauvreté et permet au pays d’atteindre progressivement les Objectifs de développement durable (ODD).

Illustration

Le projet EJV répond à la problématique de la génération de revenus pour les jeunes pauvres et vulnérables ciblés du Togo pour leur auto-prise en charge efficiente. Il leur offre l’occasion de développer de saines habitudes de travail, d’acquérir des valeurs civiques tout en participant à une activité valorisée par la communauté. EJV appuie les bénéficiaires dans la mise en place ou l’extension de leurs activités génératrices de revenus.

Les Thimo, opportunité dorée pour les jeunes en mesure de travailler

Le volontariat communautaire est une composante du projet EJV qui rassemble plus de 200 villages sur l’étendue du territoire. Il permet à chaque jeune citoyen (âgé de 15 à 35 ans) de travailler pour sa communauté et d’avoir en retour des revenus et une subvention pour la mise en place des activités génératrices de revenus, de bénéficier des formations et/ou coachings en entrepreneuriat.
De 2017 à 2020, 14 124 jeunes (dont 58% de femmes) ont participé aux Travaux à haute intensité de main d’œuvre (Thimo). En 2020, 6 497 jeunes ont pris part aux Thimo et le nombre de plans d’affaires élaborés par les jeunes s’établit à 12 037. Par-dessus tout, le nombre de jeunes togolais subventionnés s’élève à 9 000. L’Agence nationale d’appui au développement à la base (Anadeb) s’est adossée sur des financements de la Banque mondiale qui sont estimés à 7,2 milliards de francs CFA de 2017 à 2020.

La jeunesse et le développement à la base promus inconditionnellement

Le ministère du Développement à la base, de la Jeunesse et de l’Emploi des jeunes a mobilisé 25 milliards de francs CFA en 2020. Comme les années antérieures, les jeunes ont été mis au centre des attentions. Le ministère a permis à 52 800 jeunes de bénéficier des activités socioéducatives. 8 861 nouveaux jeunes ont renforcé leur employabilité et 19 642 jeunes et femmes ont été formés en entrepreneuriat. Malgré la résistance de la covid-19 et de son impact dommageable sur l’économie, le ministère cité ci-avant a mobilisé 2,7 milliards de francs CFA de crédits pour les jeunes, ce qui a facilité la création de 7 389 microentreprises, généré 13 863 emplois directs et 251 554 emplois temporaires.

 Rédacrion

Visitez nous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here