Réseautage : La plateforme « 50 millions de femmes africaines ont la parole » enfin fonctionnelle au Togo

0
160

Les femmes entrepreneures togolaises ont désormais accès facile à leurs paires en matière réseautage au niveau continental. Ceci à travers la plateforme continentale « 50 million de femmes africaines ont la parole ». L’initiative qui vise à promouvoir l’entreprenariat féminin en Afrique a été lancée jeudi 18 mars 2021 à Lomé par le gouvernement togolais et ses partenaires. C’était en présence de plusieurs femmes actives dans le secteur de l’entreprenariat venues des quatre coins du pays.

Photo

Selon les promoteurs, la mise en branle de cette plateforme d’envergure continentale au Togo répond aux besoins d’initiatives en matière de difficultés des femmes entrepreneures dans les différents pays du continent.

Les femmes chefs d’entreprises au niveau du continent africain continuent d’être confrontées à des obstacles sexospécifiques, tels que la restriction à l’information, et aux possibilités de réseautage, des niveaux inférieurs d’éducation et de formation professionnelle, des droits de propriété faibles des obstacles juridiques qui entravent leurs activités économiques.

L’opérationnalisation de la plateforme « 50 millions de femmes africaines ont la parole » permettra donc à ces femmes non seulement de se connecter les unes aux autres en termes de transfert de compétences et d’informations mais également d’avoir accès au financement et aux débouchés entre les zones urbaines et rurales au-delà des frontières entre leurs pays.
« Le lancement ce jour de la plateforme 50 millions de femmes africaines ont la parole, marque une nouvelle étape dans le processus d’autonomisation de la femme africaine, dans un monde en perpétuel mutations ? Nous souhaitons vivement que toutes les femmes saisissent cette opportunité pour se frayer une meilleure visibilité, mieux s’affirmer et offrir de meilleurs perspectives à leur activités socioéconomiques, commerciales et professionnelles », à martelé Adjovi Lolonyo Apédo-Anakoma, ministres de l’action sociale, de la promotion de la femme et de l’alphabétisation.

Pour rappel, la plateforme 50 millions de femmes africaines ont la parole a été lancée au niveau continental en 2019 à Kigali au Rwanda et regroupe plusieurs dizaines de pays africains.

Reporterdafrique 

Visitez nous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here