Forum Afrique 2021 du CIAN : Sandra Johnson expose les mérites du Togo

0
311

La Ministre, Secrétaire générale de la Présidence de la République, Sandra Ablamba Johnson a pris part ce jeudi 18 mars 2021, par visioconférence, au Forum Afrique 2021 du CIAN, Conseil des investisseurs français en Afrique. Cette rencontre internationale, qui a connu la participation d’éminentes personnalités politiques et du monde des affaires, intervient dans un contexte de crise sanitaire et de résilience.

Sandra Ablamba Johnson, jeudi à Lomé

Le Togo, dès l’annonce du premier cas confirmé, a su prendre des mesures urgentes sous le leadership du Chef de l’Etat, Faure Gnassingbé pour une gestion efficace de la riposte, de la prise en charge des malades et l’accompagnement des personnes affectées. « La crise sanitaire a été inédite, ce pendant nous l’avons su gérer efficacement en mettant dès les premières heures un comité de crise présidé par le Chef de l’Etat lui-même », a précisé la Ministre, Secrétaire générale de la Présidence de la République.

Sur le plan économique, le pays a été résilient. Le taux de croissance de 5,3% bien que non atteint est resté positif malgré la crise. Pour Madame la Ministre, « c’est la preuve de la qualité des réformes audacieuses engagées en vue d’améliorer l’environnement des affaires. Nous projetons pour cette année 2021, un taux de croissance qui s’établirait autour de 4,7% ». Tout ceci démontre que le Togo a su gérer efficacement la crise liée à la COVID-19 tout en espérant garder le cap. Cette crise sanitaire, « Nous avons su résister et sommes déjà en phase de reconquête », a-t-elle indiqué.

Sur le plan social, le gouvernement a su prendre des mesures idoines pour amortir l’impact négatif de la pandémie et pour accompagner les couches sociales vulnérables à travers la mise en place d’un Fonds de solidarité nationale estimé à 400 milliards de FCFA soit 10% du PIB. Ce fonds a été consacré essentiellement au volet social et au soutien des entreprises affectées par la crise.

En outre, la crise a servi de laboratoire pour une innovation socio-économique avec la mise en place d’une plateforme numérique (Novissi) pour venir en aide aux citoyens privés de leurs activités du fait du confinement. Cette période caractérise, selon Mme Sandra Johnson, « l’expérience togolaise ». Celle d’un « pays entrepreneur agile et innovant ».

Pour sa part, le secteur privé, partenaire stratégique du gouvernement n’a ménagé aucun effort pour répondre avec promptitude à l’appel des autorités. Mme la ministre a exprimé, à cet effet, sa gratitude aux opérateurs économiques pour leur disponibilité et leur soutien en cette période difficile. Un autre aspect abordé au cours de ce forum est la digitalisation des structures publiques et privées. A ce sujet, la Secrétaire générale de la Présidence de la République a insisté sur le processus de digitalisation en cours au Togo, avec plusieurs réformes juridiques et règlementaires qui visent à faire du Togo un hub d’innovation digitale.

Notre pays s’est engagé à cet effet dans la digitalisation de tous les services publics, la création d’un Registre social unique (RSU) et l’identification biométrique. Ces réformes ont déjà abouti à la dématérialisation des formalités administratives portuaires et la procédure de création des entreprises et la mise en place de guichet unique foncier.

Le Togo est également en pointe pour la prévention de la cybersécurité puisqu’il dispose d’un centre d’alerte et de réaction aux attaques informatiques (CERT). Ce forum a été instructif et informatif pour les partenaires économiques à travers le réseau CIAN. L’expérience du Togo dans la gestion de la pandémie a été vivement saluée de par sa pertinence et son réalisme.

La Rédaction

Visitez nous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here