Vaccination anti-covid-19 imminente au Togo

0
145

Le Togo a atteint un tournant décisif dans sa lutte contre la pandémie liée au coronavirus. Après plusieurs mesures préventives prisent par les autorités pour endiguer la crise, le pays vient de recevoir ses premières doses de vaccins contre la maldie. C’était dimanche 07 mars 2021 à Lomé, quand les autotomités en charge de la santé ont annoncé l’arrivée sur le territoire des vaccins anti covid-19, ceci dans le cadre de l’initiative Covax qui engage le pays dans sa luttte contre la pandémie depuis décembre 2020.

Images: Réception des vaccins dimanche à Lomé

Plusieurs types de vaccins dont l’efficacité varrie entre 66 et 95% sont livrés à Lomé. On parle de : ARN messager (Pfizer/BioNTech), ARN Messager mRNA-1273 (Moderna), Vecteur viral Adénovirus (AstraZeneca), Vecteur viral Adénovirus (Spoutnik V), Virus inactivé (SinoVac), Virus génétiquement modifié (Johnson and Johnson), tous fabriqués dans des laboratoirs internationnalement reconnus.

Cette mise à disposition des premieres doses de vaccins parmettra au pays d’entamer sa campagne de vaccination au sein des couches dites vulnérables dans les tous prochains jours.

Selon les pouvoirs publics, la vaccination contre le Covid-19 se fera en deux phases. Une première injection intramusculaire dans le bras se fera à la première phase (1ère dose), suivie d’une seconde après un délai de trois à quatre semaines (2è dose).

Parlant des personnes concernées de façon prioritaire par cette première vaccination sur le territoire, on cite : L’ensemble du personnel de santé en raison de sa vulnérabilité, les personnes âgées de 50 ans et plus, les personnes vulnérables résidant dans le Grand lomé (préfectures du Golfe et d’Agoè), les agents présentant des maladies comme l’hypertension artérielle, le diabète, le VIH, le cancer et l’insuffisance rénale chronique.

L’État togolais vise plusieurs objectifs à travers cette campagne contre la covid-19 qui s’annonce pour bientôt. Il s’agit notamment de protéger les populations contre les formes graves de la maladie (réduire la mortalité), protéger les personnes vulnérables et les patients hospitalisés, briser la chaîne de transmission du virus, réduire le nombre d’hospitalisations et de maintenir le bon fonctionnement des services de santé.

La situation actualisée de la pandémie publiée par les autorités sanitaires du pays à la date du 7 mars 2021 indique 7570 cas confirmés dont 6306 patients guéris, 1172 actifs et 92 décès. Le pays a réalisé au total 245 163 tests de laboratoire sur toute l’étendue du territoire national.

Reporterdafrique

Visitez nous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here