Togo : Transferts monétaires, quand l’ANADEB réduit la pauvreté dans les communautés de la région de la Kara

0
111

Les transferts monétaires, sous composantes du projet filets sociaux et services de base (FSB) changent à juste titre le quotidien des ménages togolais notamment ceux ciblées dans la région de la Kara. Mis en œuvre depuis 2019 par l’agence nationale d’appui au développement à la base (ANADEB), l’opération co-financée par l’Etat togolais et la banque mondiale a permis de toucher un nombre important de cibles.

Images illustrant une opération de transfert à kara

Selon des sources proches de l’ANADEB, à ce jour, 12 881 ménages ciblés pauvres dans 144 villages de la région de la Kara ont perçu huit tranches de 15 000 FCFA soit 120 000 FCFA par ménage en deux ans sur financement de la banque mondiale. 1 545 720 000 FCFA ont été distribués au cours de ces opérations.

3240 autres ménages ont également bénéficié d’au moins 15 000 FCFA de transferts monétaires d’urgence sur budget de l’Etat togolais pour faire face à la crise du covide-19. Un total de 48 600 000 FCFA a été nécessaire pour cette opération. 

Pour l’État togolais qui contribue à 40% à ce projet, les transferts monétaires profitent aux ménages et sont destinés à des dépenses de santé, d’alimentation, d’éducation et à une modeste épargne, la mise en place d’une petite activité génératrice de revenue pour les familles.

La finalité donc de ces transferts est d’accroître le revenu et la consommation des ménages ciblés et de ce fait, leur capacité à faire face aux difficultés.

Grâce à ces transferts perçus, nombreuses femmes des ménages bénéficiaires de la région de la kara entreprennent des activités génératrices de revenu, rapportent des points focaux de l’ANADEB à Kara.

En Tout, 61 000 ménages ont été pris en compte dans 585 dans le cadre de ces transferts monétaires équivalant à 15 000 par trimestre sur toute l’étendue du territoire togolais avec 3,75 milliards de la banque mondiale et 750 millions de l’Etat togolais.

L’ANADEB est un établissement public créé par décret présidentiel en 2011 et placé sous la tutelle du ministère du développement à la base, de la jeunesse et de l’emploi des jeunes. Elle a pour mission l’appui à la mise en œuvre de la politique de développement à la base initiée par le gouvernement.

Reporterdafrique

Visitez nous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here