Zéro Bébé Drépanocytaire au Togo et en Afrique (ZBD-TA): Caring For All (CARFA) fait sa première sortie

0
189
L’ONG CARFA avec les premiers responsables du NDA lundi

L’ONG Caring For All poursuit son combat contre la drépanocytose au Togo. La crise sanitaire du coronavirus n’empêche pas les premiers responsables de cette organisation d’apporter leur message de sensibilisation à la jeunesse.

C’est ainsi que le lundi 22 février 2021 déjà à 7h 30, l’équipe de l’ONG Caring For All sous la conduite de la présidenté Catherine STONE s’est rendue au Collège notre Dame des Apôtres (NDA) pour une sensibilisation sur la drépanocytose.

Des élèves très attentifs aux message de Caring For All

À en croire des sources dignent de foi, la drépanocytose est une maladie génétique très répendue en afrique. Depuis 2005, cette maladie a été reconnue comme priorité de santé publique par l’Union Africaine (UA), l’UNESCO et l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Pourtant, elle reste malheureusement l’une des maladies les plus méconnues à la fois des gouvernants, du grand publique et aussi des professionnels de santé.

Toujours selon les mêmes sources, au Togo 16% de la population sont atteints de la drépanocytose et chaque année, environ 6000 nouvelles naissances sont affectées par cette maladie avec un nombre important de décès enrégistrés du fait du manque d’informations au sein de la population.

Pour Caring For All, (CARFA), tôt les jeunes sont sensibilisés dès leur bas âge, mieux ils sont éclairés sur cette maladie pour faire un choix de vie responsable, notamment opter systématiquement pour le test de l’électrophorèse de l’hémoglobine avant une vie de couple.

Des messages d’information sur la drépanocytose, des témoignages de cas avérés de la maladie ainsi que des dépliants ont été systématiquement distribués aux apprenants de cet établissement en présence du corps enseignant.

Comme une évangile, qui fait son effet, le message de CARFA n’est pas tombé dans des oreilles de sourds. Touchés par le témoignage de madame Catherine STONE, la présidente, qui n’a pas manqué de partager, son expérience d’une maman éprouvée par les crises à répétition de son fils unique drépanocytaire, les élèves ont pris la résolution de faire le test de l’électrophorèse de l’hémoglobine. 

“Je trouve que cette initiative de Caring For All nous est très bénéfique dans la mesure où elle nous permet nous jeunes d’avoir l’information à temps. Moi j’ai pris sur moi cette décision de faire le test de l’électrophorèse de l’hémoglobine avant mon mariage pour éviter de faire des enfants qui seront tout le temps malades sans rien demandés”, nous a confié Lawson Marie thérèse, en classe de terminale.

Comme tout autre élève, Kouégah Arnaud, a aussi pris sa décision ” j’ai compris à travers cette sensibilisation que la drépanocytose est une maladie qui pourrait être évité et qui ne se soigne pas. Il vaut donc mieux la prévenir. Et la meilleure façon sera le test de l’électrophorèse de l’hémoglobine avant mon mariage”, a-t-il promi.


Selon madame Catherine STONE, cette première sortie qui intrevient dans le cadre du programme “zéro bébé drépanocytaire au Togo et en Afrique (ZBD-TA)” est productive et encourageante. Elle promet y retourner dans les prochains jours pour plus d’impacte dans les rangs des jeunes apprenants. 

Dans la même dynamique, l’équipe de CARFA prendra la route du nord du Togo et quelques pays de la sous région ouest africaine à la rencontre des population pour une sensibilisation plus étendue.

Reporterdafrique

Visitez nous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here