Projet Miato: Les promesses d’une deuxième édition

0
31

Le secteur artisanal n’est pas en marge des soutiens garantis par les décideurs politiques togolais dont la vision est de bâtir une nation forte, solidaire, émergente et dans laquelle chaque citoyen a accès à un minimum vital commun et peut entrevoir un lendemain encore meilleur. Entre autres initiatives entreprises pour atteindre cet idéal, il y a l’organisation biennale du Marché international de l’artisanat du Togo (Miato). Après une première édition diversement bénéfique pour les artisans locaux, une autre phase est en préparation avec des attentes multiformes.

Après l’expérience inauguralenpleine de réussite, , la seconde édition du Miato se tiendra du 29 octobre au 07 novembre 2021. Elle est placée sous le thème « Entreprises artisanales et compétitivité » et se déroulera sur l’esplanade du Palais des congrès de Lomé, comme en 2019.

Miato 2 pour des bénéfices bis

La nouvelle édition est une opportunité de relance économique ; d’amélioration des revenus, du pouvoir d’achat et de créativité des artisans ; de renforcement des relations entre acteurs et de réduction de la pauvreté. Elle permettra aux artisans de vendre convenablement les productions et de renforcer leur capabilité professionnelle. Miato 2 servira de cadre propice pour la valorisation du patrimoine culturel togolais, l’exposition du génie et des énormes potentialités des artisans locaux, la promotion des produits artisanaux et la mise en valeur des métiers porteurs du secteur.

Une première édition retentissante
160 exposants, une douzaine de pays et plus de 150 000 visiteurs avaient participé aux ateliers, conférences, rencontres, mises en relation et expositions lors de la première organisation dans le dernier trimestre de 2019. Cette édition, couronnée de succès, a été une étape marquante dans le processus de développement du secteur de l’artisanat. L’engouement constaté autour de l’évènement a renforcé la détermination des autorités à promouvoir encore plus de véritables entreprises artisanales et renforcer l’attrait touristique du pays.

Un secteur financé à coup de milliards

Au Togo, l’artisanat contribue à 18% du Produit intérieur brut (PIB) et participe à la réduction du déficit de la balance des paiements à hauteur de 20%. Plus de 10 milliards de francs CFA ont été investis dans le secteur depuis 2011 par le gouvernement, ce qui a permis de financer près de 15 000 projets. Rien qu’en 2020, 1 069 nouvelles entreprises artisanales ont été créées ainsi que 05 Centres de ressources pour l’artisanat (CRA). Les compétences de 4 000 artisans ont été rehaussées et 2 546 emplois artisanaux ont été créés. D’ici 2022, les autorités espèrent appuyer la création et le renforcement de 4 000 entreprises artisanales, créer 12 000 emplois durables dans le secteur ; offrir une couverture en assurance maladie à 90 000 artisans et leur ayants droit…

La Rédaction

Visitez nous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here