Togo : 80 000 tonnes d’intrants mobilisées pour la campagne agricole 2021-2022

0
143

Le soutien du gouvernement à l’agriculture togolaise contribue indiscutablement au rayonnement de celle-ci. D’une saison agricole à une autre, l’aide des autorités aux travailleurs prend de l’ampleur et les conditions de vie de ceux-ci prennent de la grandeur. Pour la nouvelle campagne agricole, le ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et du Développement rural a annoncé un plan de constitution d’un stock de plusieurs dizaines de milliers de tonnes d’intrants au profit des producteurs afin de les aider à obtenir de bons rendements, assurer la sécurité et l’autosuffisance alimentaires.

Image d’illustration

80 000 tonnes d’intrants sont mises à la disposition des ménages d’agriculteurs togolais comme l’a annoncé l’agence gouvernementale en charge de l’approvisionnement et de la gestion des intrants agricoles (Cagia). Plus précisément, cette dernière a pour mission pressante de rendre disponibles les stocks d’intrants d’ici mi-février, surtout avant le début des pluies pour que les producteurs puissent accroitre leurs chances de réussite au cours de l’année, augmenter leurs revenus et subvenir aux besoins familiales.

120 000 tonnes d’intrants pour la précédente campagne.

Le Togo dont les ambitions agricoles sont immenses a mobilisé 120 000 tonnes d’engrais pour la saison agricole 2020-2021. Les intrants sont composés de 40 000 tonnes d’Urée 46%N et 80 000 tonnes de NPK15-15-15 ainsi que des biofertilisants. En réalité, le pays consomme en moyenne 61 000 tonnes d’engrais par an, selon des statistiques présentées par AfricaFertilizer.

Outre les intrants, 2 600 tonnes de semences améliorées et certifiées (maïs, riz, sorgho, soja, niébé, arachide, sésame et fonio) ont été mises à disposition des acteurs agricoles et réparties dans 325 points de vente agréés sur le territoire.

Une feuille de route ministérielle rassurante

La mobilisation accrue des intrants fait partie intégrante des objectifs consignés dans la feuille de route du ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et du Développement rural. Elle s’articule autour de 03 projets phares.

Il y a le p12 qui est l’amélioration de la productivité et des rendements agricoles. Ensuite, le deuxième projet consiste à accélérer les interventions du Mécanisme incitatif de financement agricole fondé sur le partage de risques (Mifa S.A.) pour porter la cible à 01 million d’agriculteurs d’ici 2025.

Enfin, le troisième point vise à agrandir l’agropole de Kara.
Logiquement, les apports de l’Etat en intrants pour appuyer les acteurs agricoles est une façon de contribuer véritablement au développement du secteur qui occupe plus de la moitié de la population active et représente 40% du Produit intérieur brut (PIB). Assurément, ces appuis divers permettront d’atteindre l’objectif « Faim zéro au Togo » d’ici quelques années.

La Rédaction

Visitez nous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here