“Ma santé mon école”: L’ ONG Chaîne de l’espoir plaide pour des règelements interieurs inclusifs dans les établissements scolaires au Togo

0
303

Des acteurs de l’éducation nationale se sont engagés vendredi 12 janvier 2022 à lomé à oruvrer pour tourner les indicateurs au vert en vue d’une prise en compte des thématiques de santé scolaire des apprenants dans les règlements intérieurs des établissements au Togo. C’était au cours d’un atelier de plaidoyer à l’initiativeve de l’ONG la Chaîne de l’espoir, dans le cadre de son projet “Ma santé, mon école, un enjeu collectif”.

Photo: signature de l’engagement par un des responsables de l’éducation nationale vendredi

Au cours de la rencontre, des élèves venus de plusieurs établissements scolaires ont transmi des messages de plaidoyer aux décideurs de l’éducation nationale togolais pour une amélioration globale des règles de fonctionnement des établissements. Dans un engagement signé de tous, ces derniers se résolus à un changement significatif dans les prochaines années à travers des réformes structurantes et participatives.

En effet, Depuis janvier 2019, Le projet « ma santé, mon école , un enjeu collectif », cofinancé par La Chaîne de l’Espoir (LCDE) et l’Agence Française de Développement (AFD) est mis en œuvre par les associations Jeunesse et Avenir du Togo (JAT) et Wash Volunteers (WV) et Nyagbé suivant une approche intégrée pour l’amélioration de la santé et du bien -être au sein des établissements scolaires de EPP Gbonvié 1, EPP Gbonvié 2, EPP Adjallé, EPP Doumasséssé 1, CEG Tokoin Nord, CEG Atikpa, Lycée de Tokoin 1 et Lycée Tokoin Solidarité.

Afin d’aboutir aux objectifs du projet et à une mise en œuvre efficace des activités du projet qui portent essentiellement sur les thématiques Eau, Hygiène et Assainissement (EHA), la Non-Violence (NV) et la Santé sexuelle et de Reproduction (SSR), il s’avère indispensable de s’assurer que chaque établissement scolaire dispose d’un ensemble de règles de fonctionnement qui prend en compte ces thématiques.
C’est partant de là, que la Chaine de l’Espoir et ses partenaires de mise en œuvre ont mené une analyse sur les Règlements intérieurs des 08 établissements scolaires bénéficiaires du projet. Cette analyse révèle que les Règlements Intérieurs (RI) comportent des insuffisances relativement aux informations prenant en compte l’implication des élèves dans le processus d’élaboration des reglements intérieurs dans les établissements, les chatiments corporels, la prise en compte des conditions d’amition et bien d’autres.

Ces indicateurs très parlantes ont poussé LCDE à organiser cet atelier de plaidoyer pour amener les autorités de l’éducation, les chefs d’établissements scolaires et des inspecteurs pour la prise en compte des thématiques EHA, NV et SSR dans les règlements intérieurs des établissements scolaires bénéficiaires ainsi que l’amélioration du processus d’élaboration et de dissémination desdits règlements au sein de la population scolaire.

La Chaîne de l’Espoir (LCDE) est installée au Togo depuis 2002 et a pour but de contribuer à l’épanouissement et la protection de l’enfant. De façon holistique, son intervention atteint toute la communauté scolaire et les familles bénéficiaires, notamment dans le quartier du grand Tokoin, à Lomé.

Reporterdafrique

Visitez nous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here