Développement à la base: En 10 ans d’existance, L’Anadeb porte des fruits et change le quotidien de plusieurs ménages au Togo

0
230

De façon totalement visible, le Togo connait une baisse de la pauvreté une diminution du chômage et un développement accru des communautés à la base. L’Agence nationale d’appui au développement à la base (Anadeb) en est pour quelque chose. Institution mise en place par le gouvernement, elle déploie ses ailes pour soutenir les populations à travers des projets utiles sur le territoire. En 10 ans d’existence marquée par des interventions ciblées et opportunes sur le terrain, les impacts socioéconomiques sur les Togolais sont palpables.

Image d’illustration

Durant la decéni, l’ANADEB a fait rejaillir les retombées de six projets et programmes sur les ménages togolais. Il s’agit du Programme de soutien aux microprojets d’infrastructures communautaires (Psmico), le Programme de développement communautaire en zones urbaines (PDC-Zu), le Projet de soutien aux activités économiques des groupements (PSAEG), le projet d’accompagnement des communautés dans l’entretien manuel des routes et pistes (Cantonnage), le projet de Filets sociaux et services de base (FSB) et le projet d’opportunités d’Emploi pour les jeunes vulnérables (EJV).

100 milliards investis depuis 2011

Grâce à l’Anadeb, bras opérationnel du ministère du Développement à la base, de la Jeunesse et de l’Emploi des jeunes, plus d’un millier de Comités de développement à la base (CDB) ont été structurés.

608 hangars de marché, 2 033 infrastructures d’assainissement, 06 maisons de jeunes et 34 forages ont été construits ou réhabilités sans oublier les 505 salles de classe construites et réhabilitées ou encore les centaines d’infrastructures de santé équipées.

Menées en suivant une démarche participative et inclusive, les actions de l’agence impactent près de 1 500 communautés à la base de plus de 300 cantons pauvres du pays. A ce jour, l’Anadeb a déjà investi plus de 100 milliards de francs CFA pour rehausser les conditions de vie des Togolais.

Accroissement du nombre d’infrastructures socio collectives

Dotée d’une enveloppe de 5,04 milliards de francs CFA remise par la Banque mondiale, la composante « infrastructure de base » du projet FSB a réalisé au 31 décembre 2020, 133 microprojets sur les 200 prévus soit 83 bâtiments scolaires, 70 forages munis d’une mini adduction d’eau potable, 10 Unités de soins périphériques (USP), 19 centres communautaires, 06 hangars de marché, 02 retenues d’eau et 10 pistes et ouvrages de franchissement.

300 000 personnes mobilisées pour des opérations de salubrité

Pour un Togo propre, sain et prospère, l’Anadeb a mobilisé environ 300 000 Togolais, soit 21 524 personnes chaque année pour l’entretien des rues, le curage des caniveaux et l’enlèvement des dépotoirs sauvages dans le cadre de Cantonnage.

C’est une initiative qui offre aux populations des moyens de développer leur communauté respective en leur permettant de lever des fonds pour acquérir des meubles pour les écoles, réaliser des ouvrages d’eau, équiper des centres de santé communautaires avec des matériels et consommables de soin. A ce jour, 1 906 communautés prennent part à cette activité.

La Rédaction

Visitez nous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here