Togo : Commerce, les structures nationales formées sur la politique de concurrence de la CEDEAO

0
176

Le renforcement de la compétitivité dez activités éconoliques et financières des Etat membres de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) reste de mise dans le cadre d’un marché ouvert et concurrentiel qui va de pair avec un environnement juridique rationalisé et harmonisé.

Photo: Ouverture des travaux

En vu d’atteindre un tel objectif, des structures nationales de concurrence à compétences générale et sectorielle du Togo ont vu leurs capacités renforcées au cours d’un atelier tenu à Lomé du 09 au 10 février 2021.
« La réalisation de cet objectif passe nécessairement par la mise en œuvre des réformes substantielles qui touchent à la gouvernance des marchés et à l’édification d’un marché commun prospère et dynamique c’est pourquoi l’UEMOA a œuvre pour l’institution de règles de concurrences applicables aux entreprises publiques et privés ainsi qu’aux aides publiques consacrées par les articles 88 et 89 du traité et ses textes subséquents », expliqué Raymond Krikpeu, Représentant résident de la commission de l’UEMOA au Togo à l’ouverture des travaux.

Ladite rencontre qui s’était déroulée en présence des autorités togolaises ainsi que des représentants de l’UEMOA portait sur le renforcement des capacités des structures nationales sur les règles communautaires et nationales de la concurrence.

Pendant les deux jours de réflexions, les participants ont partagé les expériences des experts de l’UEMOA sur entre autres sur les notions d’aides publiques, les principes qui les gouvernent et les obligations de notification attendue des structures nationales au sein de l’union.

Il est question pour le Togo à travers cette action d’améliorer la culture de la concurrence et de renforcer le cadre de mise en œuvre de la politique de la concurrence conformément aux directives communautaires de l’UEMOA.

Reporterdafrique

Visitez nous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here