Togo : Éducation nationale, 488 salles de classes construites par an entre 2011 et 2018

0
92

Le Togo a un système éducatif de qualité, inclusif et moins coûteux, surtout au cours de ces dernières années. C’est réellement à partir de 2010 que les efforts des dirigeants ont commencé par se faire ressentir. Aujourd’hui, sans l’ombre d’un doute, le secteur éducatif togolais s’est transcendé. De nombreux indicateurs corroborent cette thèse.

Image d’illustration

Les conclusions d’une étude du Partenariat mondial pour l’éducation (PME) ont montré qu’en 2018, le nombre d’écoles d’enseignement préscolaire était de 3 165 contre 805 en 2011 et le taux brut de scolarisation a quitté 8,7% pour 37,2%. 2,84 millions d’enfants étaient d’âge scolaire et 2,42 millions d’entre eux allaient à l’école. Entre 2011 et 2018, 488 salles de classes destinées au cours primaire ont été construites par an en moyenne. De 2007 à 2017, le taux brut de scolarisation dans l’enseignement primaire est passé de 112 à 149% et le taux de redoublement a baissé de 21,5 à 13,7%.

Des performances enthousiasmantes pour le secondaire

Pour le premier cycle du secondaire, le taux d’admission est monté à 48% en 2018, contre 41% en 2010. La scolarisation au niveau de ce cycle a augmenté de 94 000 à 143 000 et le taux brut de scolarisation s’est établi à 75,8% contre 67,3% quelques années plus tôt. Le taux d’abandon au premier cycle du secondaire est tombé à 18% (contre 42% les années précédentes) et le redoublement au deuxième cycle du secondaire s’est affaibli de 34,9 à 24,4%.

Un système éducatif inclusif et équitable

Grâce aux moyens mis en place par le chef de l’Etat pour prendre en considération les critères d’équité, de genre et d’inclusion, le taux d’achèvement au primaire pour les filles est passé de 80 à 91,7% et le taux d’achèvement du premier cycle du secondaire pointait à 42,8% chez les filles en 2018. Ce taux était de 28,9% en 2011.

Une éducation au cœur de toutes les attentions

Le budget prévisionnel pour 2021 est évalué à 1 521,6 milliards de francs CFA dont 195,5 milliards pour l’éducation. En 2005, les ressources dédiées au secteur faisaient 25 milliards. Elles sont passées à 174 milliards en 2019. Présentement, les frais d’inscriptions pour les examens, qu’il s’agit du CEPD, BEPC, Bac 1 et 2, BTS, etc. ont été supprimés sur l’étendue du territoire. De 2005 à 2019, plus de 5 000 salles de classes dont 300 équipées de Technologies de l’information et de la communication (Tic) ont été construites et plus de 22 000 enseignants ont été recrutés.

Comme perspectives, les cantines scolaires qui font la joie de 92 000 élèves chaque année, seront étendues pour atteindre 300 000 élèves. Plus de 25 000 salles de classes seront construites d’ici 2025 et le programme de protection sociale en milieu scolaire, School Assur sera optimisé. Il a déjà permis de prendre en charge près de 2 000 000 d’apprenants togolais.

Reporterdafrique 

Visitez nous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here