Togo : 77,9 milliards de francs CFA, prévu dans le budget 2021 pour améliorer le système sanitaire

0
83

Il y a des années maintenant que le Togo a entamé une réelle politique d’amélioration des services sanitaires. Cela se traduit par la multiplication des ressources financières, des infrastructures et des projets dans le secteur ; des prises en charge gratuites ou à faible coût ; des campagnes de sensibilisation et de vaccination, pour ne citer que celles-là. Grâce à cette stratégie destinée à renforcer le capital humain, le pays avance à pas de géant vers l’émergence sociale. Dans le budget de l’Etat, comptant pour l’exercice 2021, près de 80 milliards de francs CFA sont dédiés au secteur sanitaire, preuve irréfutable de l’importance accordée à celui-ci.

Le montant du budget 2021 est de 1 521,6 milliards. Il prend en compte tous les secteurs sociaux, en l’occurrence celui de la santé où d’importantes mesures seront prises pour consolider le Plan national de développement sanitaire (PNDS), intensifier la couverture sanitaire dans le pays, affermir les infrastructures, multiplier et moderniser les hôpitaux ou centres de santé régionaux et préfectoraux. La gratuité des soins sera optimisée avec une prise en charge efficiente des soins de santé des femmes enceintes. L’enveloppe prévue pour soutenir le secteur équivaut à 10% du montant alloué aux ministères et institutions. Elle aidera à atteindre les résultats escomptés pour l’année 2021.

La santé des citoyens mise en avant-plan 

Les pouvoirs publics facilitent aux Togolais, un accès aux services sociaux de base et de qualité, principalement dans les domaines éducatif et sanitaire. Au rang des actions prévues et échelonnées sur la période 2020-2025, il y a l’extension de l’assurance maladie universelle pour réduire d’au moins 80% la part du coût des soins de santé supportés par les ménages ; la modernisation des Centres hospitaliers régionaux (CHR) avec le déploiement des équipements, des matériels et un scanner dans chaque structure ; la construction et l’équipement de 06 centres de santé mère-enfant ; le doublement du nombre d’accoucheuses auxiliaires d’Etat ; la construction de 100 Centres médicaux sociaux (CMS) ; la réhabilitation des centres de santé communautaires.

Mais pas que

La lutte contre le trafic et la contrefaçon de médicaments ou produits pharmaceutiques sera renforcée et des cliniques mobiles supplémentaires seront mises en place. Les autorités travaillent pour une réduction, voire la résorption des difficultés liées au dispositif de transfusion sanguine en mettant en place une banque de sang par région. On ne peut pas manquer de parler des idées de construction et d’équipement d’un centre de lutte contre le cancer ; le renforcement du dépistage et du traitement des maladies non transmissibles ; l’introduction des vaccins contre l’hépatite B et le cancer de l’utérus dans le programme élargi de vaccination, etc. La santé n’a pas de prix, le Togo n’en disconvient pas ; tant mieux pour les populations.

Reporterdafrique 

Visitez nous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here