Le Togo consacre 195,5 milliards de francs CFA de son budget 2021 au secteur de l’Éducation

0
226

« Le renforcement du capital humain à travers l’éducation et la santé pour tous » est un objectif du gouvernement togolais qui fait feu de tout bois pour rehausser le niveau de vie de ses concitoyens. Indiscutablement, l’éducation est la base de toute réussite et le socle du développement. Entre autres mesures prises au Togo de 2005 à nos jours, il y a la construction des salles de classes, la mise en œuvre de différents programmes qui prouvent leur valeur, l’augmentation croissante des ressources allouées au secteur. Au titre de 2021, le montant du budget togolais s’élève à 1 521,6 milliards de francs CFA, dont 195,5 milliards consacrés au système éducatif.

Illustration

Cette somme, soit 25,1% de la dotation des ministères et institutions, facilitera la poursuite de la construction et/ou modernisation des infrastructures scolaires (à travers des partenariats public-privé) accessibles à tous, le recrutement et la formation des éducateurs, l’orientation de l’enseignement supérieur vers les besoins du marché du travail, l’accélération des programmes sociaux comme les cantines scolaires, School Assur…

Qu’est-ce qui est déjà fait ?

Les efforts fournis ces dernières années portent essentiellement sur les ressources financières, sans quoi rien ne peut se faire. De 25 milliards de francs CFA en 2005, elles sont passées à 174 milliards en 2019, soit une multiplication par 07 sur les 15 dernières années. En outre, le pays ne lésine pas sur les moyens pour construire des Ecoles normales d’instituteurs (Eni). Au moins 5 300 salles de classes dont 300 équipées de Technologies de l’information et de la communication (Tic) ont été construites sur la durée avec le recrutement de 22 400 enseignants et le programme de repas communautaires qui fait la joie de 92 000 élèves chaque année, sans oublier l’initiative présidentielle School Assur qui a déjà permis de prendre en charge près de 2 000 000 d’apprenants togolais.

Qu’est-ce qui sera fait ?

De 2020 à 2025, la meilleure adéquation entre, d’une part, le système scolaire et, d’autre part, les besoins de l’économie et le marché du travail, sera un objectif prioritaire. Les autorités font en sorte que l’école permette d’acquérir les connaissances fondamentales (lecture, écriture, calcul) et que la formation soit un moyen sûr pour trouver un emploi bien rémunéré et réduire le chômage ainsi que le sous-emploi. 03 collèges universitaires seront construits dans les régions des Savanes, centrale et Plateaux pour dispenser des formations pratiques et de niveau supérieur aux jeunes.

Par ailleurs, des Instituts de formation en alternance pour le développement (Ifad) spécialisés en agriculture, bâtiment, mécanique, économie numérique, énergies renouvelables, métiers logistiques et portuaires, seront mis en place. L’Environnement numérique de travail (ENT) va être élargi à d’autres établissements pour permettre aux apprenants de maîtriser le français, l’anglais, les mathématiques ; plus de 25 000 salles de classes seront construites ; le nombre d’écoles dotées de cantines scolaires sera multiplié par 03 pour toucher 300 000 élèves. Des moyens seront mis à disposition des enseignants pour les fortifier sans oublier l’adaptation effective de la formation et de la recherche aux priorités et objectifs de développement du Togo, aux besoins réels de l’économie et du marché de l’emploi avec un accent particulier pour les filières porteuses, la liste est longue.

La Rédaction 

Visitez nous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here