PSMICO: Le village d’Agoègan a Réceptionné un nouveau marché des mains de L’ANADEB

0
117

La dynamique du développement à la base se poursuit au Togo avec l’exécution du programme de soutien aux microprojets d’infrastructures communautaires PSMICO dans les communes du pays. Ainsi, après le village de Wogba qui avait réceptionné des équipements socio-éducatifs il y a seulement quelques jours, c’est le tour du village d’ Agoègan (commune lacs 2) de bénéficier des bienfaits de cette initiative mise en œuvre par l’Etat togolais à travers l’Agence Nationale d’Appui au Développement à la Base (ANADEB). 

Photo : Les autorités lors de la remise au marché d’Agoègan

Vendredi 30 octobre 2020, un nouveau marché construit dans le village d’Agoègan se trouve dorénavant entre les mains de la communauté. L’ouvrage a officiellement été remis aux autorités locales au cours d’une cérémonie marquée par la présence des premiers responsables de L’ANADEB ainsi que des cadres de la préfecture des lacs. 

À en croire des sources proches du PSMICO, les ouvrages du nouveau marché d’Agoègan sont réalisés sur un coût total de deux cents quatre vingt quatorze million six cent trente-un mille six cent quarante-deux (294 631 642) francs CFA entièrement financé par le Programme d’appui aux populations vulnérables (PAPV).

Spécifiquement, sur une superficie de 1.36 hectares se dressent désormais au marché d’Agoègan, dix sept (17) hangars dont 7 réhabilités, quatre (4) blocs de latrines de type Ecosan à trois cabines avec urinoir et douche dont deux (2) à rampe, trois (3) magasins, un (1) abri de volaille et de bétail, trois (3) points d’adduction d’eau potable et la piste d’entrée réhabilitée avec un dalot et des caniveaux.

Recevant les clés des locaux, les autorités locales et les bénéficiaires directs ont pu témoignager leur enthousiasme à l’égard des généreux donateurs notamment l’Etat togolais et les responsables du Programme d’àppui aux populations vulnérables (PAPV).

L’objectif du PSMICO est d’accompagner le processus de mise en place et de gestion des infrastructures socio collectives des communautés à la base.

Reporterdafrique, source: ANADEB 

Visitez nous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here