Togo : Un puissant gang de braqueurs mis hors d’état de nuire

0
238

La police togolaise vient de mettre la main sur un puissant réseau de braqueurs opérant notamment à Lomé la capitale du pays depuis plusieurs mois. Le groupe de trois brigands aux mains de la police est responsable de la série de braquages à mains armées survenus à Lomé ces dernières années avec d’importantes sommes d’argents emportées. Ils ont été présentés mardi à la presse au cours d’un pion de presse animé par le Directeur général de la police Yovi Okpaoul.

Photo: Les trois braqueurs avec les armes et munitions mardi à Lomé

Kwogo John Jerry alias “Chairman”, âgé de 50 ans de nationalité nigériane, Kiyou Oubedoulahi, 35 ans de nationalité nigérienne demeurant à Lomé et Kokou Tossavi, 44 ans de nationalité togolise constituent une véritable société de crimes organisés composé de logisticiens, de conducteur de taxi moto, de revendeurs et de repris de justice.

A en croire les explications de la police, ce réseau est responsable de plus d’une dizaine de braquages à mains armées à Lomé et ses environs ces dernières années avec plusieurs centaines de millions emportés. On en veut que pour exemple les braquages ayant eu lieu le 6 mars dernier au feu tricolores d’Amoutiévé avec une bagatelle de 122 868 175 de francs CFA emportés et celui du 28 mai dans l’agence de transport et de transfert d’argent SNT NOOGRI TRANSPORT à Nopato au grand marché de Lomé avec plus de 145 millions emportés.

Pour parvenir à mettre la main sur ces malfrats, tout était parti d’une de leurs opérations le dimanche 13 septembre 2020 aux environs de 18 heures quand 4 individus armés de deux fusils AK 47 ont fait irruption dans les locaux de la société de transfert d’argent NITA sise au grand marché de Lomé à des fins d’un braquage où ils ont pu emporter la somme de 27 millions de francs CFA.

L’opération ayant mal tourné, trois ont pu s’enfuir avec le butin et un dernier avait été arrêté par les populations sur place et remis à la police qui a immédiatement a ouvert une enquête ayant abouti à l’arrestation le 15 septembre 2020 des deux autres membres essentiels du réseau tous demeurant à Lomé.

Le bilan des perquisitions menées à leurs différents domiciles donne la saisi de 2 fusils AK 47, 1 fusil à pompe, 2 pistolets, 35 chargeurs de fusils AK 47, 713 munitions de calibre 7,62mm, 66 munitions de calibre 12 mm 2 voitures, 5 motos et d’autres objets.

Les criminels aux mains de la police seront mis à la disposition de la justice pour répondre de leurs actes.

Reporterdafrique

 

 

Visitez nous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here