Alimentation scolaire : le Togo appuyé par la Fao et le Pam

0
250
illustration

L’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (Fao) et le Programme alimentaire mondial (Pam) ont soutenu l’élaboration de la loi sur l’alimentation scolaire. Elle s’inscrit dans le cadre des efforts déployés par le pays pour intégrer le droit à une alimentation adéquate et à la bonne gouvernance dans les politiques et la législation nationale. La Fao a aidé les autorités togolaises à atteindre cet objectif entre 2015 et 2018. Les moyens spécifiques pour la réalisation du droit à l’alimentation ont été plusieurs fois au cœur des échanges entre les autorités. De fait, le Togo intégrera la nouvelle loi à sa Constitution. Il établira des lois cadres ou nationales en assurant la cohérence de la législation sectorielle en matière d’alimentation et de nutrition dans les écoles.

Les cantines scolaires, premier grand pas

Depuis sa mise en œuvre, le programme de cantines scolaires démarré en 2008 dans les 05 régions du pays, a permis d’offrir 82,5 millions de repas chauds à 91 666 élèves répartis dans 304 écoles sur toute l’étendue du territoire. Le taux de fréquentation scolaire est passé à 9,4% comparé à 7% dans les zones non bénéficiaires et le taux d’inscription des filles est passé à 12,6% alors qu’il est de 5,5% dans les écoles non bénéficiaires. A l’horizon 2025, il est prévu l’extension de la fourniture de repas communautaires en milieu scolaire avec la multiplication par trois (03) du nombre d’écoles dotées de cantines scolaires et le triplement du nombre d’apprenants bénéficiaires qui sera porté à 300 000.

La Rédaction

 

Visitez nous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here