Annulation du rapport Doing Business 2021: Les précisions de Sandra Johnson au sujet du Togo

0
355

La banque mondiale ne publiera pas de rapport Doing Business pour le compte de l’année 2021. L’annonce de cette suspension de la publication du rapport a été faite la semaine dernière dans un communiqué que l’institution avait rendu public. Cette décision, fait couler beaucoup d’encre depuis quelques jours au Togo comme ailleurs dans le monde. A travers une sortie médiatique intervenue en ce début de semaine, les autorités togolaises ont tenu à donner leurs précisions sur le sujet.

Sandra Ablamba Johnson, Ministre déléguée, conseillère du PR en charge de la cellule du climat des affaires

À en croire Sandra Ablamba Johnson, Ministre Déléguée, conseillère du chef de l’État togolais, en charge de la cellule climat des affaires, « Le Togo n’est pas concerné par les irrégularités dans les rapports Doing Business », a-t-elle déclaré dans une interview accordée à nos confrères de Togofirst.

La ministre précise aussi que “la Banque mondiale a annoncé le 27 août dernier la suspension de la publication du rapport DB 2021 des faits d’irrégularités concernant des modifications apportées aux données des rapports Doing Business 2018 et 2020. Cependant, il s’agit surtout de l’organisation d’un audit sur la méthodologie, un processus naturel qu’il faut plutôt positiver, car devant permettre de faire une meilleure évaluation des changements introduits ces dernières années et les nouveaux attendus pour cette année sinon les prochains mois”.

À travers cette voix officielle, il est également donné de savoir que « la Banque, dans son approche, a la possibilité d’affiner sa méthodologie. D’où cette évaluation qui sera certainement assortie de recommandations, permettant d’apporter des corrections si nécessaire au dispositif actuel et d’améliorer les prochaines publications. D’ailleurs, la banque mondiale a notifié aux pays concernés les irrégularités constatées, lesquelles sont plus d’ordres méthodologiques. Les quatre pays cités sont la Chine, l’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis et l’Azerbaïdjan. Quant à notre pays le Togo, aucune notification n’a été faite. C’est le lieu ici de préciser que le Togo n’est en rien concerné par le sujet et que la liste des pays concernés est disponible sur le site officiel de la Banque Mondiale, consultable par tous ».

En définitif, la première responsable de la cellule climat des affaires indique que le Togo qui fait cas d’école au cours de la dernière publication du rapport doit conserver ses acquis et garder le cap des réformes pour le bien des citoyens.

“Nous avons l’obligation de garder le cap qui nous conduira au rayonnement de notre pays, le Togo. Qu’importe les évaluations, le plus important reste la contribution des réformes réalisées au mieux-être des acteurs du secteur privé et de la population togolaise. Ces derniers en bénéficient, aujourd’hui, et ne cessent de témoigner des avantages importants de ces améliorations”, a-t-elle exhorté.

Il faut noter que c’est la première fois en 17 ans d’exercice que la banque mondiale suspend la publication du rapport Doing Business. Autre précision, cette suspension n’est pas à confondre avec un arrêt du processus.

Reporterdafrique

 

Visitez nous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here