Coup d’État au Mali : « La CEDEAO ne peut pas laisser cette situation perdurer» Kalla Ankaraou

0
541

Le Mali connait une situation de trouble politique au plus haut niveau de ses institutions depuis mardi. Le putsch conduit par le nouvel homme fort colonel Diaw, avec le renversement du régime Ibrahim Boubakar Kéita n’est pas du goût de la Communauté des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). L’institution sous régionale qui tient à l’ordre constitutionnelle dans ses États membres a pris des sanctions contre le coup d’État ayant abouti à l’arrestation du président IBK et ses ministres.

illustration

Selon le Ministre des affaires étrangères du Niger Kalla Ankaraou qui intervenaient sur une station radio internationale ce mercredi , l’institution que certains intellectuels du continent qualifient de « syndicat des chefs d’Etat », (la CEDEAO)  a pris la décision de suspendre le Mali de tous ses organes de décision, l’institution demande également à tous ses États membres de fermer leurs frontières avec le Mali, de même que l’arrêt de tous les transactions économiques, commerciales et financières, et bien d’autres sanctions sont prises contre les putschistes et leurs complices .

« La CEDEAO condamne avec la plus grande fermeté, le renversement des institutions constitutionnellement établies, la CEDEAO ne peut pas laisser cette situation perdurer, nous comptons mettre tout en œuvre pour un retour quasi immédiat à l’ordre constitutionnel » a-t-il déclaré.

En attendant un sommet extraordinaire annoncé pour jeudi en vue de plancher sur la situation au Mali, une délégation de haut niveau est annoncée dans les tous prochains jours pour assurer le retour de l’ordre constitutionnel dans le pays. Les présidents Alassane Ouattara de Côte d’Ivoire et son homologue Macky Sall du Sénégal son signalés pour faire partie des émissaires .

Rappelons que c’est le Niger qui assure à ce jour la présidence tournante de la CEDEAO.

Reporterdafrique

 

Visitez nous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here