Togo : La perspective d’un statut de zone franche pour les jeunes

0
172
illustration

En matière d’industrialisation et d’accélération de la croissance économique, l’importance d’une zone franche n’est plus à démontrer. C’est la raison qui sous-tend la volonté des pouvoirs publics à créer au cours des cinq (05) prochaines années, un statut de zone franche pour les jeunes et les femmes entrepreneurs à travers une simplification et une réduction des procédures, des formalités et des taxes et coûts y afférents.

Parallèlement, il est prévu une adoption de mesures incitatives et protectrices nouvelles, de nature non tarifaire, en faveur de la production nationale et des entreprises installées en territoire togolais. Pour atteindre cet objectif, l’État va opter pour l’opérationnalisation complète de l’Agence de promotion des investissements et de la zone franche (Api-ZF) et le déploiement de « E-justice » pour sécuriser davantage les investissements.

Ce n’est pas la première action posée pour faciliter la création d’entreprises au Togo. Grâce à un climat des affaires sain et attrayant, le pays a enregistré 6063 entreprises au cours des six (06) premiers mois de 2020. Durant toute l’année 2019, il en a dénombré plus de 11.000 contre à 10.545 en 2018.

La Rédaction

Visitez nous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here