Togo : APTV, Des jeunes filles mères déscolarisées portées pour une deuxième chance

0
284
Esssivi Mimi Bossou Soédjèdé, Directrice de APTV ,1ère à gauche

Il faut aider les jeunes à réussir leur vie active, c’est l’une des ambitions des premiers responsables de l’Association Précieux Trésor de Vie (APTV), créée depuis 2004 à Lomé. Mercredi 12 août 2020, cette organisation qui œuvre dans le social pour la cause des jeunes et enfants a procédé au lancement d’une nouvelle initiative en faveur de jeunes filles mères et vulnérables dans la capitale togolaise. C’était en présence de ses partenaires notamment l’ambassade de France au Togo et Vlisco.

Le programme « deuxième chance » puisque c’est bien de ça qu’il s’agit, vise à donner une nouvelle chance de réussite aux jeunes de 16 à 30 ans ayant raté leur première chance de réussite soit sur les bancs de l’école soit en apprentissage, du fait d’une grossesse ou de la pauvreté.

La phase pilote dite « deuxième chance -jeunes filles mères » qui vient ainsi d’être lancée implique des jeunes filles mères 16 à 25 ans ayant abandonné les études scolaires à cause d’une grosse indésirée qui les a rendus vulnérables et se déroulera en deux phases.

Selon les initiateurs, au cours de la première étape de cette manifestation dite « école de la deuxième chance » les bénéficiaires seront former sur des thématiques du leadership féminin, de l’entreprenariat avec bien d’autres formations pratiques et a cours jusqu’en décembre 2020.

L’autre phase dite d’accompagnement consistera à amener les bénéficiaires à confirmer le choix d’un projet professionnel qui sera accompagné en vue de garantir un emploi durable à sa promotrice.

L’idée est d’améliorer les conditions de vie et d’assurer l’autonomisation financière de ces jeunes filles mères sorties précocement du système scolaire et vivant dans la précarité. « C’est tout un processus, ça va être rigoureux, passer des tests de motivation, la présence sur toutes les formations, on est là pour les accompagne pour voir si vraiment elles sont décidées à s’en sortir, pour nous il faut que les files apprennent à se prendre en charge », a partagé Essivi Mimi Bossou Soédjèdé, Directrice de l’APTV.

Notons que depuis sa création, l’APTV œuvre pour l’épanouissement des jeunes et des enfants notamment dans les domaines de l’éducation et de la culture. Sont objectif est de contribuer à aider ces derniers à atteindre leur rêve de réussir dans la vie active.

Reporterdafrique

Visitez nous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here