Au Togo, l’État rend gratuit l’établissement de ces documents

0
220
Illustration

Le Togo s’est résolument engagé dans un processus de développement inclusif. Le gouvernement accorde une place de choix aux services sociaux de base notamment l’accès à l’eau potable, à l’électricité et aux infrastructures. D’un autre côté, il ne perd pas de vue la consolidation des progrès acquis notamment dans le secteur socioéducatif. Pour les cinq (05) prochaines années, l’Etat souhaite mettre un accent particulier sur l’accès aux services publics. Pour y parvenir, il va rendre gratuit l’établissement des actes de naissance ainsi que les frais d’inscription aux différents examens nationaux, permettre un rapprochement des services de délivrance des documents administratifs comme la nationalité et le casier judiciaire.

« Désormais il n’y aura plus de frais d’inscriptions pour les examens nationaux », a annoncé le chef de l’Etat en ce début d’année 2020. Plus qu’une promesse électorale, il s’agit d’un engagement ferme pris pour le bien-être des populations. Cette mesure va soulager les parents et élèves des classes d’examen du primaire, collège et lycée qui s’acquittaient jusque-là des frais d’inscription. Par-dessus tout, les actes de naissance seront désormais établis gratuitement sur l’étendue du territoire.

Avant cet engagement, les pouvoirs publics, par le truchement de la Délégation à l’organisation du secteur informel (Dosi), ont établi gratuitement 1712 pièces d’identité et 6894 jugements supplétifs en 2019.

La Rédaction

Visitez nous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here