Togo : Face au Covid-19, l’Université de Lomé sort plusieurs solutions

0
600

Au Togo, le temple du savoir est mis à contribution dans la lutte engagée par le gouvernement contre la pandémie liée au coronavirus dans le pays. Vendredi, au cours d’une séance de restitution tenue à la présidence de l’université de Lomé, le ministre de l’enseignement supérieur Koffi Akpagana est allé s’enquérir des réalisations présentées par la commission Ad-hoc mis en place dans le cadre de la riposte contre la maladie.

Le Prof Koffi Akpagana, à la présentation des solutions vendredi à l’université de Lomé

Devant l’autorité, la commission dont la mission est de faire des propositions de mesures adéquates dans le sens d’endiguer l’épidémie a rendu ses résultats. Selon le rapport présenté par le Directeur national de la recherche scientifique et technique, le professeur Koami Kokou, en présence des étudiants et du professeur Dodji Kokoroko, président de l’université, le Togo peut se réjouir d’importantes découvertes proposées par la commission.

Ainsi, contre l’épidémie du covid-19, l’université a pu avec la collaboration du centre de recherche des jeunes de l’incubateur Nunya Lab, mettre au point le prototype du premier respirateur artificiel « made in Togo »  pour aider dans le traitement des patients gravement atteints par la maladie. La faculté des sciences de la santé s’est pour sa part spécialisée dans la production et la distribution de gels hydroalocooliques et de masques. En vue de prévenir et d’anticiper sur la propagation de la maladie en milieux vulnérables, les chercheurs de la commission ont également réussi à mettre en place des applications téléphoniques. La commission fait savoir à la même occasion qu’elle œuvre en collaboration avec des tradithérapeutes pour la mise au point d’un phytomédicament capable de réduire la charge virale. Outre ces résultats concrets, la commission s’implique non seulement dans l’assistance du personnel soignant mais aussi des malades ainsi que leurs familles. Aussi, dans une approche régionale et internationale, la commission collabore dans le cadre des travaux relatifs à la recherche de formules et molécules actives contre la maladie.

Satisfait de ces résultats, le prof Akpagana explique que toutes ces innovations s’inscrivent dans les objectifs de l’enseignement supérieur et de la recherche engagés par l’université de Lomé. “Et donc je pense que nous sommes en plein dans la contribution à la recherche et au développement de la Nation. L’essentiel c’est qu’on puisse aider tous ces acteurs à aller plus loin et à répondre aux besoins nationaux devant la menace du coronavirus”, a-t-il soutenu.

Dieudonné Messan

 

 

 

Visitez nous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here