Togo: La sauvegarde de l’écosystème au cœur du PRAPT

0
296

La sauvegarde d’un environnement prospère tient à cœur au gouvernement togolais dans une contexte mondiale marqué par la dégradation permanente du climat. Ainsi au Togo, les pouvoirs publics ont mis en branle le Projet de renforcement du rôle de conservation du système national d’aires protégées du Togo (PRAPT).

Illustration

Depuis sa mise en œuvre en février 2012, il a permis de financer 10 projets d’Activités génératrices de revenus dont 05 groupements féminins de beurre de karité et 05 groupements masculins d’apiculture. Le casernement des forestiers de Naboulgou a été réhabilité, une brigade forestière a été construite à Borgou (Région des savanes).

Des équipements de lutte anti braconnage et de suivi écologique ont été achetés pour les gestionnaires des aires protégées, plus de 7000 personnes (citoyens, préfets, autorités administratives et traditionnelles) installées autour des aires protégées ont été sensibilisées sur la nécessité de préserver ces aires.

En outre, on note une délimitation consensuelle ainsi qu’une implantation des bornes sur 100% des périmètres des aires protégées d’Alédjo (préfecture de Tchaoudjo), sur plus de 84% du périmètre de Fazao Malfakassa (entre les régions Kara et centrale) et 63% du complexe d’Oti-Kéran-Mandouri.

La Rédaction

Visitez nous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here