Togo : Chantre ou violeur ? Papson Moutité au cœur de graves accusations

0
1764

L’ affaire fait grand bruit actuellement à Lomé au Togo au point que l’opinion s’interroge sur les réelles activités de Papson Moutité, celui qui se fait passer depuis plusieurs années pour un chantre alors qu’il en est pas grandes choses en réalité. La preuve, ses singles pour ne pas dire morceaux sont rares sur le marché Togolais. Et ça se justifie, l’usurpateur de chantre a bien d’autre activités plutôt que celui d’un chantre. Depuis samedi, Papson est confronté à la rigueur de la loi et risque de se voir jeter en prison dans une affaire de viole, tournage de films pornographiques, psedomie et de violence sexuelle exercée sur ses collaboratrices qui travaillent dans son ONG chan Mou.

Papson Moutité

Les informations relayées par plusieurs journaux togolais depuis dimanche font état de ce que Papson Moutité, fondateur de l’ONG Chan Mou, placé en garde à vue depuis samedi à la brigade de Djidjolé à Lomé devra passer devant un magistrat d’un Substitut ce lundi 06 avril, à 9h30, au Palais de Justice de Lomé . Selon les indiscrétions, Papson Moutité est accusé par ses collaboratrices de « gate strings, tournages de films pornographiques et violences sexuelles ».

En effet, se cachant derrière son ONG Chan Mou, Papson Moutité recrute des jeunes filles qui, d’après nos sources, sont généralement des étudiantes. Une fois recrutées pour travailler avec lui, celui qui se fait appeler Chantre, transforme ses collaboratrices en « objets sexuels ». « Il recrute des jeunes filles pour travailler avec lui dans son ONG Chan Mou. Mais par la suite, ces filles deviennent des objets sexuels. Celles qui refusent sont séquestrées et violentées. Il y a des filles qui portent actuellement des traces des violences de Papson Moutité sur les corps” , a relevé une source.

« Il n’est pas à son premier acte avec des filles. Il y a déjà fait plusieurs victimes. Après tout, il chante les villes et les menace », a témoigné une autre source.

A en croire des sources concordantes, les charges portées contre l’artiste sont tellement graves qu’il pourrait être déféré demain lundi 06 avril, à la prison civile de Lomé, après son passage devant un Magistrat d’un Substitut, du Parquet, sauf miracle. « Cette fois-ci, personne ne va plus défendre sa cause. Il en fait trop. Il a franchi le Rubicon. Il va aller gouter à la vie de la prison », a souhaité une autre source.

Les dernières cartouches de Papson Moutité:

Placé en garde à vue à la Brigade de la gendarmerie Anti-Gang à Djidjolé, celui qui est accusé d’être impliqué dans une affaire de sextape et de violences sexuelles, continue par chanter des gens et par supplier des parents des victimes à retirer leurs plaintes. Ce qui est encore curieux, il continue par écrire dans les groupes sociaux pour hypnotiser les internautes en qualifiant de « fake news », ce que la presse révèle à son sujet.

Reporterdafrique, source : atlanticinfos

Visitez nous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here