Togo : Ces mots « forts » de Faure après sa réélection

0
288

Une page vient de se tourner au Togo, le scrutin présidentiel prévu pour le 22 février dernier a effectivement eu lieu avec des résultats proclamés juste le lendemain par la CENI en faveur de Faure Gnassingbé, candidat à sa propre réélection.

Faure Gnassingbé

Plébiscité avec 72, 36% des voix, très loin devant tous ses adversaires de l’opposition, le coup KO demandé par le candidat d’UNIR s’est ainsi exécuté dès le premier tour comme une lettre à la poste donnant ainsi un nouveau mandat de 5 ans au jeune président en poste depuis plus de 15 ans déjà.

Si les opposants à Faure Gnassingbé trouvent des résultats autres que celui proclamé par la CENI, les différentes missions d’observation notamment La CEDEAO, la CEN-SAD, L’union Africaine, L’institut Panafricaine d’Assistance Electorale (IPAE) ont tour à tour salué un scrutin démocratique et transparent à travers les rapports présentés à Lomé lundi après la proclamation es résultats par la CENI.

Dans cette atmosphère, les militants et sympathisants du parti bleu-blanc pour leur part n’ont pas pu contenir leur joie, ils se sont exprimés investissant les rues du pays dans différentes villes notamment à Kpélé, Kara et à Lomé.

Tout en ayant la victoire modeste, Faure Gnassingbé qui ne perd pas de vue ses promesses de campagne, a tenu un discours fait de mots plein de sens devant ses militant qui ont chuté lundi au palais de la présidence après une caravane à travers la ville de Lomé dans une liesse de grands jours.

Perché au pupitre devant les militants et sympathisants, le vainqueur proclamé rassure les togolais dans leurs ensemble, même ceux qui n’ont pas voté pour lui. Parlant de ses adversaires malheureux, il met en garde le candidat de la dynamique monseigneur Kpodjro qui s’est auto proclamé vainqueur au lendemain du scrutin peu avant la proclamation des résultats par la CENI.  « Cette victoire est belle, cette victoire est franche c’est pour cela que personne ne peut nous la voler », et d’insister « Je dis bien personne ». Un message « forts » qui devait laisser entendre raison à l’ancien premier ministre Agbéyomé Kodjo qui en appelait d’ailleurs ses militants à investir les rues du pays pour réclamer leur victoire.

En substance, le président nouvellement réélu s’est exprimé en ces termes : « Je voudrais remercier ceux qui n’ont pas voté pour moi ou pour nous. Mais vous savez mes chers amis, remporter une élection ce n’est pas une fin en soi. Cette victoire, si elle est aussi belle, si elle est aussi massive, vous devez savoir qu’elle est aussi exigeante. Sachez que ce que nous avons fait le 22 février ce n’est que le premier pas de la destination que nous cherchons. Mais cette destination c’est tout simplement le progrès dans la stabilité, le progrès dans la sécurité, le développement dans la paix. Quand à nos adversaires je les remercie d’avoir participé à cette belle compétition, et je leur dis que ce qu’ils voient, cette joie, cette paix, cet enthousiasme, cette tolérance, cette entente, voilà nos valeurs, soyons fair-play, soyons de bons perdants, respectons le choix du peuple », a martelé Faure Gnassingbé.

Reporterdafrique

Visitez nous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here