Togo : Dernières minutes, affaire CNSC et NDI, voici les vraies motivations de l’État togolais

0
2075

L’ affaire de retrait d’accréditation à la Concertation Nationale de la Société Civile, l’excuant ainsi de l’observation du scrutin predidentiel de ce 22 février, l’expulsion des membres de National Docratic Institute (NDI) ont fait la une de bon nombres de journaux togolais et internationaux ces dernières heures faisant grand bruits à travers le monde.

Illustration

En effet, NDI a vu trois de ses employés renvoyer par les autorités togolaises. Ces agents de NDI était au Togo dans le cadre d’ une mission d’assistance technique à une organisation de la société civile togolaise qui n’est autre que la CNSC.

Dans une déclaration publiée vendredi à Lomé, NDI exprime sa déception vis à vis de cette attitude du gouvernement togolais. “Nous sommes profondément troublés par les mesures prises par le gouvernement qui vise à restreindre l’obersation électorale non partisane “, lit-on dans la déclaration signée par Dereck Mitchell, president du NDI.

Mais pour le gouvernement “Ce qui est en cause, ce sont les agissements de la Coordinarion nationale de la société civile (CNSC, togolaise) et les manœuvres orchestrées avec l’appui de NDI pour fausser la sincérité et manipuler les résultats. Ce qui est aussi en cause, c’est la dissimulation et l’occultation des véritables activités qui devaient être menées par la CNSC dans le cadre de l’observation électorale. Ce qui est également en cause ce sont le matériel informatique et les ligitciels et Algorithmes installés sur ce matériel. Ce qui est enfin en cause c’est le soutien affiché clairement, ouvertement et publiquement par des embêtes de NDI (Dany AYIDA) en faveur d’un candidat et une publication justifiant de la volonté de l’intention du candidat qu’il soutient de manipuler les résultats (parce que ce serait le seul moyen de contrer les fraudes supposées du régime!)”. 

On en veut pour preuve le soutien clairement affiché de ce dernier à un des candidat en lice pour le scrutin. Concrètement, Dany ayida a montré sur sa page Facebook son soutien à Agbeyome. En effet, le gouvernement n’est pas du tout d’avis quand Dany écrivait ” L’enjeu actuel c’est de surveiller le voleur qui ne sait que voler, il ne nous donne l’occasion de nous débarrasser de lui que chaque 5 ans, profitons-en. Tout ce qui peut contribuer à libérer le Togo nous intéresse, même les balbuciements d’un vieil évêque proche de la mort”. 

Selon les autorités togolaises, lorsque NDI parle d’appui technique, cet appui devait se faire avant les élections comme NDI a eu à le faire en 2015 lors de l’ élection présidentielle.C’est cette ingérence et cette volonté de manipuler le processus et fausser les résultats qui ont justifié la décision par la CENI, d’annuler et retirer l’accréditation initialement accordée à la CNSC.

Reporterdafrique

Visitez nous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here