Togo : Ces 5 nouveaux chantiers du candidat Faure Gnassingbé pour les 5 prochaines années

0
484

La course pour le fauteuil présidentiel à travers le scrutin annoncé pour le 22 février prochain poursuit son bonhomme de chemin au Togo. Chacun des 7 candidats en lice ne cesse de séduire l’électorat pour s’offrir les voix le jour du vote. Engagé dans cette dynamique, Faure Gnassingbé, candidat à sa propres  succession pour le compte du parti au pouvoir, en mode sédition dans le cadre de la campagne électorale était vendredi 14 février dans les préfectures de Vo et de Zio respectivement Akoumapé et à Agbélouvé à la rencontre de ses militants et sympathisants. Au cours des meetings animées sur les lieux, le chantre du 1 (un) coup K.O dès le premier tour annonce une politique publique qui sera axée sur le développement socioéconomique de son pays. Pour ce faire, le candidat de UNIR compte agir sur 5 secteurs d’activités à savoir : l’éducation, la formation professionnelle et emploi des jeunes, la santé, les filets sociaux et droits de la femme et en fin l’agriculture.

Le candidat Faure Gnassingbé

Parlant de l’éducation, Faure Gnassingbé estime devant son auditoire très attentionné à son écoute que la question de l’éducation de la jeune fille togolaise est un point qui lui tient essentiellement à cœur. Pour le nouveau mandat sollicité, l’homme s’engage à poursuivre la mise en place des conditions favorables pour l’éducation et l’épanouissement de la jeune fille en mettant à sa disposition entre autres, des kits scolaires afin de l’encourager à poursuivre ses études.

Faisant allusion à la section formation professionnelle et emploi des jeunes, Faure Gnassingbé dit qu’il mettra tout en œuvre pour créer et favoriser les conditions pour faciliter l’accès à un travail décent des jeunes togolais afin de réduire les inégalités. Selon lui, le défi est de taille. Et il dit préférer procéder à la résolution du problème à la racine. Il compte donc relever le défi de l’adéquation entre la formation et l’emploi. Ainsi dès 2021, il s’engage à donner la possibilité aux jeunes togolais qui le veulent de suivre des formations professionnelles en lien avec les besoins des plans de développement des communes.

Le secteur de la santé n’est pas délaissé dans la nouvelle vision du candidat Faure Gnassingbé. Il déclare d’ailleurs que c’est l’un des projets phares de son programme de société et s’engage à rendre désormais gratuite la prise en charge des femmes enceintes ainsi que la césarienne qui est actuellement subventionnée à 98% par l’Etat togolais.

L’autre promesse majeure de Faure Gnassingbé pour la jeunesse togolaise relativement aux 5 prochaines années d’exercice du pouvoir public porte sur la section filets sociaux et droits de l’homme. Sur ce front, le président sortant s’engage à veiller à l’augmentation des transferts monétaires afin de soulager les populations vulnérables notamment les femmes qui sont en difficulté ou dans la pauvreté. A cette mesure, il ajoute également les décisions de réserver uniquement aux femmes  dans chaque ZAAP, 30% de la superficie et le relèvement du plafond FNFI à 10 000 000 F CFA.

En fin Faure Gnassingbé parle du secteur de l’agriculture. Il mise sur la modernisation de l’agriculture togolaise et la transformation du phosphate pour avoir une plus grande disponibilité d’engrais de plus grande qualité à moindre coût pour les acteurs du secteur. Il fait comprendre aussi que la transformation du phosphate togolais en engrais  permettra de créer des milliers d’emplois décents pour la jeunesse.

Reporterdafrique

Visitez nous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here