Togo : Présidentielle de 2020, les jeunes de JAPEC mobilisent pour la paix

0
3444

Le processus enclenché pour la tenue du scrutin présidentiel prévu pour le 22 février prochain est en cours avec l’implication de divers acteurs tant des états-majors des partis politiques que des organisations de la société civile. Pour des esprits avisés, les togolais doivent anticiper et prévoir des voies et moyens pour éviter des lendemains sombres qu’a connu le pays après des élections le plus souvent émaillées de violence.

Photo

C’est dans cette dynamique qu’en collaboration avec l’Association des Juristes au Service de la Population (AJSP),  le mouvement des Jeunes Artisans de la Paix et du Civisme (JAPEC) a animé une conférence-débat vendredi à Lomé impliquant plusieurs dizaines de jeunes venus des organisations de la société civile, des leaders religieux ainsi des représentants de médias en présence des autorités gouvernementale du pays.

A en croire le gouvernement, la démarche est salutaire dans la mesure où elle permet l’adhésion d’une couche importante de la population. « Une telle rencontre est une bonne chose parce que le canal pour atteindre la majorité de la population dans ce sens reste la sensibilisation et l’éducation et donc que des jeunes s’organisent pour véhiculer les idéaux de la non-violence pour un processus électoral apaisé, nous trouvons que c’est salutaire pour le pays », a partagé le col Baragou Bamana, conseiller du ministre de la sécurité et de la protection civile.

Pendant quelques heures, les échanges ont dans une approche interactive retenu l’attention, des participants autour de la thématique du  « rôle de la société civile pour un processus électoral apaisé au Togo en 2020 » à travers quatre panels à savoir : Processus électoral et contentieux électoraux au Togo, le rôle des leaders religieux dans la planification des élections, la contribution des jeunes des OSC dans la planification des élections de 2020 ainsi que le rôle et place des médias dans la planification des élections. « Nous avons remarqué depuis les évènements du 19 août 2017 que le Togo traverse une période de précarité et d’instabilité politique où les jeunes sont majoritairement acteurs et victimes de ces violences-là, alors nous avons pris cette initiative pour sensibiliser la jeune couche sur la non-violence et la culture des valeurs civiques », a expliqué Kossi Vovoti Pierre Mari, Président du JAPEC.

Reporterdafrique   

Visitez nous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here