Togo: Des pas de géant du gouvernement depuis 2005 dans le sous secteur de l’enseignement général

0
355
Photo

Selon les dernières données rendues publiques par  l’Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques et Démographiques (INSEED) 83% des enfants sont scolarisés dans le primaire et 51% dans le secondaire au Togo. Il faut des infrastructures d’accueil capables de contenir ces milliers d’enfants qui prennent le chemin de l’école pour prendre la relève demain. Ceci, le gouvernement togolais l’a bien compris en accordant une bienveillante attention au secteur de l’éducation. S’il y a un secteur qui a bénéficié d’investissements massifs de la part du gouvernement ces dernières années, c’est bien celui de l’enseignement général qui ne fait pas figure de parent pauvre.

Depuis 2005, le Togo a fait beaucoup de progrès en matière d’infrastructures d’accueil dans le domaine de l’enseignement. A titre d’exemple, pour former en quantité et en qualité des enseignants pour une éducation de qualité, le gouvernement a construit cinq (5) nouvelles Ecoles Normales d’Instituteurs. Ce qui porte l’effectif à six (6).

A ces efforts s’ajoute la construction plus de cinq mille (5000) salles de classes nouvellement et équipées sur ressources propres et sur les projets BID, PERI, PAREC ; d’autres constructions sont encore en cours sur BID III, PERI 2, PAREC.

Difficile de passer sous silence la construction de 229 Salles équipées, câblées pour les TIC dans le cadre du Programme d’Urgence de Développement Communautaire (PUDC). On enregistre par ailleurs la construction de plus de 2500 nouvelles latrines dans les écoles et la réalisation de plus de 300 forages en vue de doter les écoles bénéficiaires en eau potable.

En même temps que des efforts sont faits dans le domaine des infrastructures, l’accent est également mis sur la formation et le déploiement des enseignants et du personnel d’encadrement.

Reporterdafrique

 

Visitez nous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here