Togo: CIZO améliore les services de base dans les communautés

0
416
Illustration

Si de 2008 à 2016, le taux d’accès à l’électricité est passé de 22,5% à 35,6%; en 2018, le taux d’accès en énergie électrique est dans l’ordre de 45 % en république togolaise.

Les résultats révèlent les efforts qui sont réalisés dans le domaine de l’électrification en milieu urbain et rural et l’impact socio-économique est perceptible dans de nombreuses communautés.

La mise en œuvre du projet CIZO a permis d’améliorer les conditions sanitaires et la qualité de vie des populations. En effet grâce à l’électricité disponible, les centres de santé communautaire en milieu rural ont pu améliorer leurs prestations sanitaires.

Par ailleurs, les produits pharmaceutiques sont conservés dans de meilleures conditions dans une chaîne de froid mieux contrôlée. Ainsi les centres de santé et les pharmacies en milieu rural pourront s’équiper en moyens plus performants comme des petits laboratoires.

Tout compte fait, avoir accès à l’énergie est vital non seulement pour atteindre les objectifs en matière de santé et d’éducation, mais également pour réduire le coût de la pratique des affaires, libérer le potentiel économique et créer des emplois.

L’accès insuffisant à l’électricité cause chaque année des centaines de milliers de décès dus à l’utilisation de foyers à bois pour la cuisine; entrave le fonctionnement des hôpitaux et des services d’urgence ; compromet les objectifs d’éducation et accroît le coût de la pratique des affaires. L’accès à l’électricité est par conséquent un des facteurs clés de la croissance inclusive d’autant plus qu’il crée des possibilités pour les femmes, les jeunes, les enfants, tant en milieu urbain que rural.

Le gouvernement togolais se fixe comme objectif le taux d’électrification de 50% à 75% (2021-2025) et de parvenir à un taux d’électrification de 100% en 2030.

Selon la Banque Africaine de Développement (BAD), plus de 640 millions d’Africains n’ont pas accès à l’énergie, ce qui correspond à un taux d’accès légèrement supérieur à 40 %, le niveau le plus faible du monde. La consommation d’électricité par habitant en Afrique subsaharienne (Afrique du Sud exclue) est de 180 kWh, contre 13 000 kWh par habitant aux États-Unis et 6500 kWh en Europe.

 

Visitez nous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here