Togo : Présidentielles de 2020, Faure Gnassingbé dit vouloir un scrutin transparent et démocratique

0
745
Faure Gnassingbé

Le président de la République togolaise s’était entretenu vendredi à Lomé avec les premiers responsables des institutions du pays.

A la lumière du communiqué ayant sanctionné la rencontre, on comprend que l’objectif du gouvernement  à travers cette rencontre était de faire le point sur les actions en cours pour un bon aboutissement du processus électoral que Faure Gnassingbé dit vouloir transparent démocratique.

Ainsi lit-on à travers le communiqué « le gouvernement a fait part des mesures et initiatives déjà engagées pour traduire sa volonté d’ouverture et de décrispation ainsi que le souci de garantir un processus électoral consensuel et inclusifs et des élections démocratiques, transparentes et crédibles.   II en est ainsi des dispositions prises pour assurer la révision du fichier électoral don la consolidation sera effectué avec l’appui de la CEDEAO.

De même, il a été mis en place un comité de suivi qui permettra aux acteurs d’échanger et d’apporter leurs contributions en vue du bon déroulement du processus électoral.

Par ailleurs le gouvernement a réservé un accueil favorable aux missions d’évaluations électorales des nations unies et de la CEDEAO. IL a pris des dispositions réglementant le déploiement des observateurs nationaux et internationaux ainsi que des mesures de sécurisation du processus électoral avec la création de la force électoral de la présidentielle de 2020 entre autres.

Le gouvernement a saisi l’occasion pour réaffirmer son engagement à poursuivre son appui à la CENI et à toutes les autres institutions intervenant dans l’organisation et la conduite du processus électoral en prenant tout  autres dispositions adéquates pour en garantir le déroulement serein et pacifique.

A l’issu des échanges le Président de la République a instruit le gouvernement de prendre les dispositions nécessaires pour le renouvellement de la cour constitutionnelle conformément aux réformes constitutionnelles et institutionnelles du 15 mai 2019  en attendant la mise en place du Sénat et la désignation pour cette institution des membres restants ».

Reporterdafrique  

Visitez nous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here