Protection de l’environnement, un sujet cher à Edem d’Ameida

0
688
Edem, DG de AGR avec Emmanuelle Bastide pendant l’émission à Paris

Jeune togolais issu de la diaspora de son pays, il a fait ses études en Europe précisément en France. Résolument engagé dans la protection de l’environnement au service de dame nature, Edem d’Almeida puisque c’est de lui qu’il s’agit œuvre à travers son centre de collecte et de tri de déchets recyclables dédié à cette noble cause, Africa Global Recycling (AGR).

Jeudi 4 juillet 2019 à Paris en France, le sujet était à la “Une” de l’émission 7 milliards de voisins sur la Radio France Internationale (RFI) à travers la thématique “éducation à l’environnement…Est ce un problème de riches ?”

A sa prise de parole, en réponse aux interrogations d’Emmanuelle Bastide, la principale animatrice du plateau, Edem estime que “la question du bien être de la planète n’est pas la priorité des familles africaines à leur moyen. j’en avais marre du discours qui consiste à penser que l’africain est un noir incapable de trier ses déchets. Mon credo aujourd’hui c’est de démontrer qu’il y a des solutions adaptées à notre territoire et donc je suis parti simplement du rôle de l’éducateur de l’enfant. Africa Global Recycling est plus aujourd’hui un centre d’innovation économique et social qu’un centre de tri. Je suis persuadé qu’en changeant de vue relativement aux déchets plastiques, nos autorités peuvent créer des filières économiques pour résorber la question de l’emploi”.

Et d’ajouter “en 2016 dans le cadre du Programme “Moi jeu Tri” devenu finalement une association très active à Lomé, nous avions demandé aux élèves d’une école de ramener les déchets triés depuis leurs maisons à l’école. Une activité dont l’argent servira en contrepartie à financer un projet social ou environnemental identifié par les enfants. De cala est née au cours de la première année une bibliothèque d’une capacité d’accueil de 250 enfants, aujourd’hui c’est 40 écoles qui y sont impliquées avec 18 mille élèves et 226 bacs de tri”.

Dieudonné Messan

Visitez nous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here