Côte d’Ivoire : Drame à Anoumabo, cette jeune femme camerounaise tuée par son conjoint

0
1174
Photo: Le corps sans vie de la victime quelques heures après

Kossedouhou Christelle, cette jeune femme de nationalité camerounaise (sur la photo) âgée de 34 ans vivait avec son conjoint Tchitcha Pierre Rolan, également de nationalité camerounaise.

Les deux conjoints résidaient dans le quartier Anoumabo-Marcory à Abidjan la capitale ivoirienne depuis quelques années.

Victime d’un assassinat dans la nuit du réveillon de la pâques (le samedi 20 avril 2019) précisément aux environs de 2 heures du matin, le corps sans vie de cette mère d’une petite fille de 3 ans n’a été découvert dans le quartier que le lendemain matin par des riverains.

Selon les témoignages, “Christelle est victime d’actes de violence commis sur sa personne par son conjoint et compatriote Tchitcha Pierre, un récidiviste qui avait déjà été condamné à 14 mois de prison pour délit de vol par effraction dans un véhicule en stationnement”.

Concernant l’assassinat de Christelle, “tout était partit d’une dispute conjugale ce jour-là en pleine nuit à leur domicile”, indique le tueur. Pendant la bagarre, le présumé coupable se serait servi de deux barres de fer à béton pour commettre le crime.

Des sources très proches de la famille indiquent qu’après son forfait, “le meurtrier  a trimballé le corps sans vie très ensanglanté de la victime jusque dans le couloir de la cour commune de 14 portes. Le corps couvert d’un pagne, allongé dans une mare de sang  présentait des blessures ouvertes sur les deux bras et une fracture systématique au niveau du coup”,  précisent les mêmes sources

Chose cruelle et curieuse, l’assassin n’a pas eu le temps de s’extirper quand il a été pris à partie et lynché à sang par les populations en colère et très agitées qui étaient alertées du drame.

Tchitcha, le meurtrier a finalement été extrait des coups de la justice sociale par les éléments de la police du 26èm arrondissement. En attendant d’être conduit à la Direction de la Police Criminelle pour son interrogatoire, le présumé coupable est aux mains des éléments du commissariat du 26ème arrondissement depuis ce dimanche 21 avril 2019.

Reporterdafrique

Visitez nous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here